Accueil > Bts > Ouverture sur l'extérieur
Jeanne d'Arc Champagnole
Jeanne d'Arc Champagnole

Ouverture sur l'extérieur

 

Vous recherchez un article des années antérieures , cliquez   ici !

 

ANNEE SCOLAIRE 2017-2018

 

 

 

 

 

 

Activité de recherche d'informations sur le terrain en TS1

 

Dans le cadre du cours de gestion de clientèles, les étudiants doivent apprendre à collecter, trier et hiérachiser l'information.Le marché de la DATA constitue un enjeu majeur pour les entreprises qui se doivent de miser sur la veille intelligente.Si certains outils comme internet permettent la collecte massive d'informations au moindre coût , il ne faut pas oublier celles issues du terrain.Pour arriver à détenir l'information qui parfois sera décisive par exemple pour lancer un produit, implanter un nouveau point de vente , il faut se déplacer et aller la cueillir.

C'est ce qu'on fait les étudiants de TS1 afin de ne pas oublier que pour mener un projet il faut tout  préparer en amont pour analyser les besoins et  davantage appréhender les tendances du marché.

Dans le cadre de mini projets impulsés par de véritables entreprises ( DECATHLON, JARDILAND et MEGARAMA) ,

ils se sont déplacés sur des zones industrielles et d'activité afin de rencontrer et questionner des responsables de points de vente des enseignes citées précédemment, mais surtout pour observer les pratiques marketing utilisées.

Une activité pédagogique qui permet aussi de faire davantage connaissance au moment du déjeuner pris ensemble  au restaurant et apprendre à établir des contact.

Malika BINET

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Un exemple de partenariat réussi entre les étudiants et une entreprise locale PERNOT Gabion


Dans le cadre de leur formation commerciale les étudiants du BTS sont régulièrement accueillis par des entreprises locales. Ces dernières  ouvrent leurs portes aux étudiants et leur font confiance. Des projets prennent naissance et se développent, le pilotage n’est pas toujours facile car il faut accepter de lever des contraintes qui jaillissent à tout moment.

Accepter de déléguer des tâches commerciales à des jeunes qui parfois maquent d’expérience est un choix difficile à valider, mais le résultat est souvent gagnant si on persévère. La jeunesse d’aujourd’hui a encore beaucoup de choses à nous livrer et va nous surprendre même si parfois elle évolue dans des sphères qui nous dépassent comme  le digital. Les entreprises locales comme PERNOT Gabions à Crotenay, relève depuis longtemps ce type de défi et confie aux étudiants de beaux projets et ce, depuis de nombreuses années. Certaines ont même choisi de travailler définitivement avec eux comme Emilie ou Morgane.

Ainsi ce week-end a eu lieu un bel évènement, des Portes Ouvertes organisées par Sonia GARNIER, la commerciale mais aussi grâce au soutien de toute son équipe et des étudiantes du BTS, Alicia, Delphine, Lara, Laurène et Lisa.

200 personnes sont venues voir comment cette entreprise fabrique ses produits phares, les gabions. Donc un vrai succès pour tous !

                                                                                              Malika BINET

 

Les étudiants de première année de BTS NRC découvrent un savoir faire jurassien : la fabrication du comté et morbier.

 


Ce matin direction le plateau à 850 mètres d’altitude pour découvrir la fruitière du plateau de Nozeroy. Ce n’est pas n’importe quelle fruitière puisqu’elle résulte d'une association coopérative de 30 producteurs  de lait partageant les mêmes valeurs. En effet, un vrai travail de réflexion en amont a été effectué des mois auparavant avant de prendre une bonne décision. Ils ont étudié les opportunités du marché, investit humainement, de par leur temps et financièrement pour participer à une économie sociale et solidaire pour mener à bien leur projet malgré un cahier des charges contraignant notamment dues à l’AOP du comté.

Après avoir compris comment se fabriquaient les deux fromages et avoir vu le début de l'affinage, l'objectif de la visite est de se rendre compte de la finalité d'un projet. La matière gestion de projet, au programme de ce BTS permet d’assister à un cours « grandeur nature », séance de cours certes, peu commune ! Les étudiants ont réalisé que chaque aspect du projet nécessitait toute une préparation et répondait à des objectifs précis avec une planification tout aussi précise et une vraie démarche.

En effet que ce soit le système de chauffage de la fruitière ou la commercialisation des produits, tout a été pensé « économie durable et valorisation des ressources ». De même, cette année avec l'achat d'une nouvelle machine à fabriquer le morbier et première machine  en France, la fruitière concourt au premier prix de l'innovation. Concourir pour un tel prix est un beau challenge pour cette coopérative.

Enfin, notre BTS Négociation Relation Client  à finalité courte,  forme des jeunes sur le terrain et prêt en deux années à relever des défis commerciaux. Notre zone rurale du massif du Jura nous permet de développer de beaux projets, de valoriser notre culture et économie régionale tout en préservant ce que Dame nature nous offre.

La visite fort enrichissante se termine par une dégustation de « rognure ».

Pour terminer et pour découvrir par vous-même la fruitière, vous pouvez flaschcoder ce QR code et accéder au site.

Un grand merci au guide de ce matin M. Mivelle passionné par la transmission de connaissances, de son métier et pour finir par l'histoire dont celle des noms des habitants de Bief du fourg : «les philosophes. »

 

Tod, Harold, Léo, Lisa, Lara, Lolita, Axel, ………………..etc et Nadine Bergeret

 

• Une rentrée à la ferme pour les BTS2 !

 

 

Découverte du milieu agricole pour les étudiants du BTS NRC du Lycée Jeanne d’Arc

 

C’est la rentrée pour les étudiants du BTS , on ne se dirige pas en classe mais sur le terrain dans une exploitation agricole, « Le Gaec des Vieux Chêne à Vevy. C’est Nicolas SAIVE, jeune agriculteur qui les accueille et qui sera en charge de la visite.

L’objectif de la matinée est d’aller à la rencontre des gens mais avant tout de découvrir ce qu’est une exploitation agricole au jour d’aujourd’hui. Mais aussi toutes les compétences nécessaires pour la gérer efficacement. Tout au long de cette visite, Nicolas explique toutes les tâches qui incombent à l’agriculteur au quotidien, et réalisées avec passion pour faire en sorte que le troupeau soit bien nourri. Le lait des vaches de cette ferme va être utilisé pour fabriquer du bon comté.

Il faut respecter scrupuleusement un cahier des charges, surveiller les rations pour n’avoir en tête que la qualité. C’est ce qui est essentiel dit-il, « miser sur la qualité  et c’est notre positionnement ici ». Tous nos investissements vont dans ce sens, comme l’entrepôt de séchage que Nicolas nous a montré avec fierté. Ce bâtiment représente un investissement conséquent mais il aura une bonne durée de vie et permettra de disposer de réserves fourragères personnelles diverses. On découvre un métier technique qui nécessite aussi comme la formation commerciale de bonnes connaissances en gestion .Une matinée qui a permis à nos jeunes futurs vendeurs de se préparer à une action commerciale qui sera menée dans le milieu agricole avec des partenaires locaux dans les prochains jours.

Puis ravis de ce moment convivial et formateur, ils retrouvent les 23 nouveaux étudiants de la classe de première année.

Malika BINET

 

 

 

 


ANNEE SCOLAIRE 2016 -2017

• Projet théâtre "Entendre, écouter et s'exprimer aujourd'hui "en première année du BTS

 

 

Ce jeudi 13 avril  en soirée, 35 jeunes ont fait vivre un moment très convivial à 50  spect « acteurs » ravis de leur soirée. Le public est surpris de la qualité des prestations. Tous ces jeunes ont improvisé en mettant en application des techniques théâtrales assez complexes à apprivoiser.

Des parents, des lycéens, des personnes de la famille des acteurs, des professeurs, le personnel de direction, la Présidente de l’Association partenaire de l’évènement MI-SCENE et parfois de simples inconnus, sont venus partager et quelquefois ont pu prendre la place des acteurs lors de saynètes de théâtre forum complètement inventées par les lycéens de la classe My SECONDE et les étudiants du BTS 1  NRC. Cécile DRUET, comédienne a été missionnée par les auteures du projet Malika BINET et Stéphanie MARANDET, professeures.

Tous ces jeunes se sont investis durant 5 semaines, lors d’ateliers thématiques pour découvrir les techniques de l’improvisation et la notion de théâtre forum.

Cette pratique théâtrale consiste à jouer des situations dans lesquelles notre vie de tous les jours ne va pas comme nous le souhaiterions en cherchant des solutions. La photographe Camille DESCHODT a suivi ces jeunes durant ces ateliers pour immortaliser les moments les plus insolites. Une exposition suivra par la suite.

Recourir à de telles pratiques est actuellement audacieux, et démontre que  les jeunes veulent s’exprimer et peuvent encore le faire autrement que par les réseaux sociaux ! De nombreux messages très significatifs sont diffusés comme , le harcèlement à l’école, la prise de position dans des situations injustes, les échanges parfois difficiles avec les parents, le sexisme dans des situations professionnelles...Nos comédiens ont prouvé qu’ils avaient pu acquérir des compétences  comme l’écoute active, la créativité, le sens critique ou alors des postures managériales pour les préparer aux oraux des examens ou tout simplement  les aider à mieux percevoir ce qu’on attendra d’eux en entreprise .

Les émotions doivent être exprimées au quotidien  pour montrer qui on est vraiment, dans un monde qui est devenu de plus en plus pluriel et digitalisé. Mais parfois, nous avons  besoin d’être convaincu pour mieux comprendre et s’engager. C’est ce que notre école tente de travailler au quotidien pour faire de nos jeunes des citoyens avertis, ouverts et les préparer à l’employabilité !

 

 

 

 

Malika BINET

 



 

• La classe de TS2 découvre des entreprises du secteur de la cosmétique parfumerie

 

 

La période des examens est bientôt là pour la classe de deuxième année.

Doute et stress parfois arrivent. Pour se motiver, faire un tout dernier point et compléter les connaissances du cours de marketing et les compétences commerciales, nous sommes partis en voyage incentive. La thématique choisie est celle des entreprises de cosmétique.

Au 56ième étage de la Tour Montparnasse, les étudiants font un Petit Déjeuner inoubliable pour préparer une visite d’entreprise qu’ils ne sont pas prêts d’oublier, celle de l’entreprise L’OREAL.

Accueillis par la DRH du site de Rambouillet et son équipe, ils découvrent les rouages et secrets de cette multinationale française leader sur son marché.

Leur excellente compétitivité est due principalement aux investissements réalisés tant au niveau des robots qu’au niveau des efforts faits pour assurer une bonne ergonomie sur les postes de travail.  Ces machines High Tech viennent soutenir le travail des salariés et pas forcément les remplacer, comme le robot qui est là pour soulever des sacs de matières premières très pesants. Le style de management pratiqué est basé sur la valorisation des compétences des salariés. Ainsi de nombreux projets mis en place dans la société proviennent des collaborateurs. Cela leur a valu de décrocher en 2015 le Trophée de l’Excellence Industrielle décerné par le magazine l’Usine Nouvelle. Les étudiants ont pu échanger avec tous les membres de l’équipe et observer de près les chaines de fabrication des produits des marques ELSEVE et DOP.

Lors de ce séjour, ils ont pu aussi visiter l’entreprise Fragonard, bien connue dans le monde de la parfumerie. Le guide qui parlait 5 langues leur a bien expliqué toutes les étapes de fabrication d’un parfum, produit qui fait tant rêvé et vendu à un prix élevé car le coût de revient et les frais associés sont au départ très conséquents. On ne peut mieux rêver comme sketch de vente d’entrainement que celui qui a été fait à la fin de la visite dans les locaux de la firme.

On termine notre voyage par la visite de l’Assemblée Nationale, un lieu à l’architecture luxuriante et soignée. Ainsi on s’émerveille à nouveau, mais aussi on se remémore que dans cette bâtisse 577 députés œuvrent pour représenter au mieux le peuple français lors des propositions et adoptions de lois.

Les jeunes sont ravis de tout ce qu’ils ont pu vivre.

 

 

 

Malika BINET

 

 

 

La classe de TS2 en visite chez son partenaire ASTON MARTIN au salon de l'automobile à Genève

 

Les objectifs sont pluriels, visualiser toutes les nouveautés en matière de communication digitale, observer les nouveaux modèles des marques automobiles, se perfectionner en matière de prise de contact, mais surtout constater une inéluctable marche vers l’automobile  « autrement » : des énergies alternatives ou additionnelles, de nouveaux modes de propulsion en préparation, des modèles complètement connectés.

Un partenaire prestigieux nous attendait sur son stand, pour une visite VIP, le Directeur Relation Client EUROPE Occidentale de chez ASTON MARTIN, Marcel SAPPERS.

Cette marque anglaise emblématique, immortalisée par la série des James BOND, fabrique des voitures de luxe rapides destinées à des clients exigeants, passionnés et capricieux. Chacune d'entre elles porte un numéro de série, garant de la dextérité d'un chef mécanicien. Ici pas de Hot Line, le relationnel est incontournable. Ce qui décidera le client à acheter, c'est la capacité de l'entreprise à personnaliser le véhicule à outrance, d'utiliser des matières très luxueuses parfois insolites.

L’entreprise est organisée comme une manufacture, riche en savoir-faire dans tous les domaines. Tout est assemblé à la main. Les délais de livraison sont longs mais ce n’est pas un souci pour les clients qui sont extrêmement  fidèles parfois de père en fils.

Le programme on line Q répond à tous les désidératas des clients, seul le manque d’imagination sera une limite. Les étudiants ont pu aussi découvrir la toute dernière gamme sportive de chez ASTON, AMR ( Aston Martin Racing ), un retour aux valeurs de la marque , le monde de la compétition. Ce qui n’a pas échappé à l’attention vigilante de deux étudiants un peu particuliers qui sont inscrits en biqualification, Loic ARBEL et Clément BULLY, sportifs de haut niveau en moto sur circuit et enduro. Ils découvrent la rapide AMR et Vantage AMR pro, la plus rapide des Vantage. Puis la visite se termine par la manipulation du logiciel Q, formidable outil d’aide à la vente de chez Aston  qui permet de customiser un véhicule et de le mettre en situation lors d’un échange avec un client. Le phénomène de la e-relation est aussi en marche dans le domaine du luxe .Les jeunes repartent ravis d’avoir fait une telle rencontre et d’avoir tant appris .

Merci à notre partenaire et à Martine LEBAUD pour nous avoir accompagné !

 

 

Malika BINET

 


Atelier CODING Goûter pour la classe de TS1 et la classe de CM2

 

 

C'est quoi un coding goûter ?


On va bien sûr goûter mais aissi apprendre à coder...à programmer.

Voilà ce que la classe de TS1 s'est fixé comme objectif lors de cet atelier

C'est l'occasion aussi pour les étudiants de devenir des tuteurs , de ressentir d'autres  émotions et de mieux appréhender les compétences que l'on doit avoir pour faire acquérir des apprentissages.

Dans le cadre du cours de technologies commerciales, ils ont eux mêmes appris à coder à partir d'un logiciel sélectionné avec soin par leur professeure.Maxine et Nicolas ont tout préparer en amont.

Dans un premier temps on explique ce que veut dire CODER  aux écoliers.

Le code informatique est un langage qui permet à un humain de programmer un logiciel ou un ordinateur. C'est à l'aide du code informatique que l'on conçoit des jeux vidéo, des sites Internet, des applications mobiles ou même des robots.

Puis on s'échauffe à partir d'un jeu de rôle pour mieux percevoir toutes les utilisations possibles du codage, pour apprendre à DECODER ...

Puis place au concret,les étudiants prennent en binôme les écoliers  et à partir du logiciel SNAP!, ils élaborent ensemble un jeu de ping pong et de casse briques  pour ensuite les tester .

Johanne TISSOT a pris le temps aussi de présenter les métiers de l'informatique aux enfants.

Ils repartent ravis après un bon gôuter confectionné par les étudiants et les professeurs.Ils ont appris à créer des scènes d'action à partir d'un nouveau langage.C'est essentiel pour les métiers de demain.

 

 

 

 

Malika BINET, Johanne TISSOT avec la complicité d'Isabelle GAILLARD l'institurice des enfants.

 

 

• Un parrain pour la 25ième Promotion du BTS NRC

 

 

 

 

Franck ARBOGAST, directeur Marketing chez SANIJURA a accepté d'être le parrain de notre promotion 2017

 

Qui est-il ?

Franck est diplômé de l'ESC d'Amiens .Fort d'une expérience de 20 ans en marketing industriel, communication et management de réseaux commerciaux, il est habitué aux groupes internationaux et aux projets multi-culturels.

Ce qui lui permet de s'épanouir dans son travail, c'est  la dimension humaine, la définition d'objectifs ambitieux et clairs.Relever des challenges divers est une priorité pour lui !

 

L'entreprise SANIJURA

 

La marque, Sanijura créateur de mobilier de salle de bains .


Audacieuse, authentique, qualité...

On le sait tout en l’ayant oublié, le nom Sanijura est intiment lié de ce qui va devenir l’un des acteurs incontournables du marché de la salle de bains moderne : « l’armoire à pharmacie ». En effet, en 1960 au pic des années DIM DAM DOM, c’est une entreprise familiale jurassienne située à Champagnole et spécialisée dans la fabrication d’objets en bois qui remporte l'appel d’offre lancé par les laboratoires ASPRO. Pour l’occasion, elle s’est trouvée un nom ; Sanijura.

La marque est alors façonnée par une caractéristique toujours inscrite dans les séquences de son code génétique : "pionnière". Sanijura va alors se développer, portant avec audace les grandes nouveautés qui vont marquer l’évolution des modes de vie de l’habitat en France et en Europe. Pendant plus d’une décennie, Sanijura sera pratiquement la seule marque à définir une offre répondant aux nouvelles attentes de praticité, d’ergonomie et de confort.

Les résultats ne se font pas attendre, dans les années quatre-vingt les meubles Sanijura sont déjà fabriqués dans son complexe industriel situé sur le site de Champagnole dans le Jura. Car si la marque se distingue par sa forte dynamique innovatrice ; les formes rondes, les couleurs dans la salle de bains, les matières ; toutes ces nouveautés sont signées Sanijura, elle tient à conserver, et même à enrichir ce qui fait sa singularité : cette façon d’inscrire la modernité dans une valorisation de son patrimoine d’authenticité.

Authenticité, du bien-faire que consacre le label NF ameublement et label Fabrication Française, authenticité d’une relation véritable créée avec une clientèle à laquelle la marque assure, pour l’ensemble de ses produits, la garantie quinquennale, installant par la même une relation durable de confiance et de proximité avec ceux qui ont fait le choix d’un meuble Sanijura.

Aujourd’hui, sous la houlette du Directeur Général Lorenz Giannoni, Sanijura  développe un éventail de collections qui s’inscrivent au coeur des aspirations contemporaines : « une exigence technologique de tous les instants », certes mais qui ne prend jamais le pas sur la créativité et la sensibilité et au contraire « nourrit le plaisir de concevoir des choix », une offre qui veut faire de l’espace du bain et de la toilette   « un lieu privilégié de douceur, de gaieté, de bien être » ou plutôt, de « l’Être bien ».

 

Merci à cette entreprise pour tout ce qu'elle a fait et fera pour nos jeunes .

 

 

 

 

Malika BINET

 

• Un étudiant doublement médaillé à la Coupe du Monde de Combiné Nordique aux Etats Unis

 

 

 


 

Laurent MULHETALHER étudiant du BTS NRC ( le troisième sur la photo depuis la gauche ) a obtenu deux médailles , une par équipe et une en individuel.

Prochaine étape pour Laurent, la Coupe du Monde SENIOR !

Notre école est fière de lui et est avec lui !

Cf article le Progrès  ici

Malika BINET

 

Intervention en TS1

 

 

Cet après-midi, les étudiants de première année en Gestion de projet reçoivent Aurélien Bouveret Directeur de Troll's Prod et gérant de la SARL Odeva.

Cette PME de 6 salariés produit des artistes et organise des festivals de musique.

Sous l'aspect festif de l'activité se cachent une rigueur, une planification et organisation draconienne pour assurer les prestations et exigences des artistes et répondre aux contraintes budgétaires et organisationnelles. Les droits d'auteur et la propriété intellectuelle sont les points essentiels à vérifier avant toute démarche commerciale. C'est l'exemple de "Scènes du Jura " qui achète à Trolls Prod des spectacles pour les produire.

Ce responsable M. Bouveret à la recherche de stagiaire commercial pour saisir une opportunité de développement, accepte de donner des conseils aux étudiants sur les questions à se poser, les réponses à apporter lors d'un entretien qu’il soit de stage ou d'embauche. De même, l’attitude, la posture à avoir, la communication verbale ou non verbale sont scrutées lors de la face à face. Fervent de l'outil informatique et aujourd'hui incontournable dans ce secteur d'activité puisque Trolls Prod travaille à l'international, les offres apparaissent sur le site de l'entreprise avec une réponse par ce biais. "Comment alors faire la différence par le Net pour se vendre ? " s'interrogent les étudiants Un vrai échange de questions réponses a lieu. Les jeunes repartent enrichis de cette intervention et aguerris au "rouleau compresseur " d'un entretien.

Merci à M. Bouveret de prendre du temps sur son planning très chargé pour partager son expérience avec nous et faire de la transmission de savoirs faire.

Nadine Bergeret


 

Les TS1 reçoivent le responsable des achats de l'entreprise Bonglet de Lons

 

Cette entreprise  présente  au salon Made in Jura a un réel savoir faire dans le second œuvre et est leader dans l'isolation thermique par l'extérieur. Ainsi elle joue dans la cour des grands bien qu’étant une société familiale, artisanale et de proximité, elle se positionne devant des entreprises internationales Ces démarches environnementale et de qualité en fait une entreprise récompensée de labels et certification. Après avoir présenté son entreprise, ses marchés, c'est le métier d'acheteur qui intrigue les étudiants et que nous présente Monsieur Peutot.

De nombreuses questions fusent et ils apprennent que l'acheteur ne fait pas que négocier mais doit pérenniser une relation durable avec ses fournisseurs. L'affect a une importance capitale aussi dans les affaires. De même, le prix n'est pas le seul facteur de discussion, la vente "one shot" ne peut pas être durable, d’autres éléments se prennent en compte.

Ainsi le long terme est à privilégier, l'honnêteté, la franchise et du bon sens dans les affaires. Pour faire profiter de cette intervention, quelques élèves de Terminale de spécialité Mercatique, et des secondes ont été invités à participer à cette intervention. Certains d'entre-eux peuvent s'orienter dans le futur métier d'acheteur.

 

Un grand merci à M.Peutot pour son investissement.

 

               

Les étudiants et Nadine Bergeret…

 

 

•La classe de première année de  BTS en "voyage d'affaires"...

 

 

Dans le cadre de la Semaine-école entreprise 2016, nous avons choisi de donner du sens à la notion de déplacement professionnel et à la thématique imposé par cet évènement « vers un monde connecté ».En effet, pour notre formation située en milieu rural, les enjeux sont forts. Les étudiants doivent intégrer dans leurs pratiques des savoirs, des savoir- être mais aussi des savoir-faire .La mobilité devient un incontournable, mais au final pas si difficile à transmettre car nous disposons à l’heure actuelle de moyens ferroviaires assez divers et les technologies de la communication permettent de travailler à distance. Les barrières de l’éloignement géographiques sont ainsi moins contraignantes.

Ainsi de bon matin,  les étudiants ont pris le TGV en direction de Paris pour découvrir un planning de visites totalement inspiré par ce que les professionnels, comme un manager ou un commercial  sont amenés à vivre en réalité. Dans un premier temps, ils se rendent au Ministère de l’Économie et des Finances .Ce dernier a pour vocation de s’occuper des finances de l’état .Les agents de ce ministère sont confortablement installés dans un complexe architectural gigantesque réparti sur 5 bâtiments abritant de magnifiques œuvres d’art contemporain .Ils ont pu croiser lors de leur visite Axelle LEMAIRE, Secrétaire d’Etat chargée du numérique et de l’innovation. Puis c’est l’heure du goûter, celui-ci restera mémorable car il a eu lieu au 56ème étage de la Tour Montparnasse. On les accueille comme des VIP et ils testent leurs papilles en dégustant une pâtisserie fine réalisée par un grand chef .

Le lendemain après un solide déjeuner à l’hôtel, ils reprennent le « chemin de l’école » mais là aussi ce n’est pas commun, le cours a lieu chez MICROSOFT France. Après avoir fait connaissance avec les locaux de la multinationale, ils prennent place dans une salle de classe qualifiée d’immersive toute colorée et équipée des tout derniers outils technologiques. Place à l’expérimentation, la réflexion et à la production de contenus sur une tablette tactile, un sol interactif ou un mur .Tout a été préparé en amont et à distance par le professeur de gestion de clientèles grâce à l’utilisation d’espace de travail collaboratif et de logiciels performants. Le cours est fait mais en dehors des murs de l’école, en entreprise. En fin de journée, une dernière visite, celle de l’Assemblée Nationale. Ils sont accueillis par l’assistant de Me Marie-Christine DALLOZ,  députée du Jura. Ils ont pu découvrir les superbes pièces du Palais BOURBON ( bureaux privés de travail, la bibliothèque , salon des députés...) pour ensuite participer dans l’hémicycle à une séance de proposition de loi pour mieux comprendre comment se fabrique une loi aux côtés de leur professeur de droit, Nadine BALMER. Cette dernière visite les a particulièrement marqués et intéressés. Les questions de la part des étudiants ont été nombreuses et pertinentes.

L’éveil à la beauté permet de faire passer tellement d’apprentissages. Le numérique reste attractif pour les jeunes mais il ne faut pas oublier qu’il faut créer de l’émotion aussi.

L’alchimie à trouver pour avoir le bon dosage est parfois difficile, mais durant ce voyage tout est devenu magique car réellement vécu d’après les propos de quelques étudiants.

Ils se sont sentis importants...

  

  

  

  

Malika BINET , Nadine BALMER.

 

 

 

 

•Les BTS reçoivent "Jeujura "un label français du jouet, un des derniers fabricants en bois et champagnolais !

 

 L’histoire commence en 1911, lorsqu’Henri Liégeon créé son premier atelier de fabrication à Champagnole - produits de tournerie/boissellerie, porte-manteaux, miroirs en « bambou », manches d’outils, chaises longues et sièges pliants… et aujourd’hui, c’est une boutique qui ouvrira bientôt ses portes en centre ville de Champagnole avec le produit nouveau de l’année : la Tour Eiffel en bois à monter.

En 1931, apparait le « COFFRET 4 JEUX » : petits chevaux, oie, dames, marelle et le «TABLEAU BOULIER».

 Inspiré par le charme robuste des chalets qui émaillent les montagnes de la région, Jeu Jura conçoit en 1941 un tout nouveau concept de jeu de construction : la célèbre « MAISON FORESTIERE » et du « CHALET SUISSE », composés de pièces et ce sera en 1948 que la marque « JEUJURA » sera déposée.

En 1971, début de la présence de la marque Jeujura à l’étranger.

La volonté de maintenir la production en France est essentielle et début des années 1990, la production s’industrialise afin de maintenir un outil de production très performant. Ceci dit quelques travailleurs à domicile ensachent des petites pièces.

En 2011, pour ses 100 ans, un  «  coffret Collecter numéroté » fait redécouvrir son emblématique Chalet en Bois.

Et, en 2012, Jeujura reçoit le prestigieux label «Entreprise du Patrimoine Vivant». C’est une marque de reconnaissance de l’Etat mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Un vrai fleuron de l’économie locale qui vend à l’international.

 Ainsi, après avoir présenté l’entreprise, ses succès et ses atouts, un échange se poursuit autour du service logistique et commercial de l’entreprise.

Quelques conseils sont prodigués aux étudiants dans la démarche à adopter pour la recherche de projet commercial en entreprise.

 

Nadine Bergeret

 

 

 

 

Des étudiants de BTS deuxième année découvrent la capitale Tchèque : PRAGUE

 

Pourquoi se rendre en République Tchèque ? Cette ville est chargée d’histoires avec des richesses culturelle, politique, musicale…et est en cohérence  avec le programme des étudiants de Négociation Relation Client. En effet, de nombreux monuments «  Art Nouveau ou néo gothique » côtoient une architecture plus moderne et qualifiée de loufoque telle « la maison dansante «  de l’architecte Frank Ghery aux formes plutôt insolites.  Or ce thème de « l’insolite » est traité cette année en culture et expression écrite. Une autre  œuvre reconnue insolite aussi de Frank Gehry est le Musée Guggenheim  à Bilbao.  De même, allons voir le mur "symbole de  paix" recouvert de graffitis et dédié à John Lennon  qui n’est d’ailleurs  jamais venu dans ce pays. Insolite non ?  Puis, l’autre thème  traité en français « Je me souviens » est aussi vécu en grandeur nature. Et oui, ce pays est chargé d’histoire et d’événements tel le Printemps de Prague en 1968,  le changement de régime politique, l’ancien quartier juif "Josefov" et son ghetto ou encore  le château de Prague permettent le devoir de  mémoire  .

En  outre, pour continuer et comprendre le dynamisme du pays, nous visitons l’usine automobile Skoda fleuron de l’économie et aujourd’hui membre du groupe Vollswagen avec 11 autres partenaires comme Seat, Audi ou encore Lamborghini. A savoir que la Tchèquie pour 2015 a connu le taux de PIB  le plus élevé de l'Union européenne. Enfin son musée, nous ouvre les portes sur les modèles prototypes et les produits dérivés.

Enfin les étudiants utilisent l'anglais pour s'exprimer et demander leur route ou un café, ce qui ravit l'enseignant d'anglais.

En conclusion, oui le lycée Jeanne d’Arc forme de futurs commerciaux dans sa formation de BTS  NRC mais pas que !  Pour tenir une conversation face à un client, le commercial doit  avoir une culture générale solide et s’intéresser à son environnement. C’est ce que nous essayons d'apporter aux étudiants en plus des techniques de vente enseignées en Relation Client.

 

 

Nadine Bergeret et Gaétan Dardilhac

 

 

La classe de première année se rend au Salon Made In Jura à Dole


Les BTS du Lycée Jeanne d’Arc utilisent le Salon Made In Jura comme une salle de cours...

 

Cet évènement représente un rendez-vous incontournable pour notre école , très attachée aux entreprises du département. Par ailleurs ,la section BTS avait participé activement aux versions antérieures du Salon à Lons le Saunier. Les étudiants avaient pris en charge l’accueil des visiteurs mais aussi avaient proposé leurs services pour tenir des stands .

Ce vendredi 14 octobre, les étudiants se sont rendus à Dole pour découvrir accompagnés par leurs camarades  du lycée technologique et leur professeur de Relation Client Nadine BALMER, la nouvelle version du Salon.

Pendant cette visite ils doivent découvrir un maximum d’entreprises jurassiennes afin de parfaire leur culture économique mais aussi s’exercer à la prise de contact dans le cadre du cours de Relation Client. Ce fut le terrain idéal pour apprendre autrement , rencontrer et échanger avec des professionnels mais aussi avec des anciens étudiants comme Yannick, Jean-René, Sullivan, devenus chefs d’entreprise ou salariés de sociétés présentes sur le salon.

D’autres étudiants comme Nathan ou Charles actuellement en première année de BTS Négociation Relation Client font la promotion de l’entreprise  champagnolaise ELIXIA qui exporte dans de nombreux pays et développe des produits innovants comme la limonade au cola .Une première expérience qu’ils ont fortement apprécié car pour eux "c’est du concret" disent-ils.

Tous ces jeunes sont revenus ravis de cette journée et certainement plus sensibles aux savoir-faire jurassiens !

 

 

 

Malika BINET


La classe de première année du BTS organise un PDJ pour les entreprises


 

Il est 8h, l’heure de débuter les cours dans les locaux du lycée technologique Jeanne d’Arc situés à Eurojeanne...

 Mais ce jeudi 13 octobre on accueille des étudiants mais aussi des chefs d’entreprise. Cette matinée a été consacrée à un atelier sur le recrutement.

Les étudiants de première année ont préparé l’évènement dans le cadre du cours de management, de gestion de projet et de relation client avec leurs professeurs.

Ils sont allées à la rencontre des entreprises champagnolaises pour les inviter.

Stéphane MARMORAT ,responsable des ressources humaines chez Orange anime ce temps fort .ll est venu promulgué des conseils précieux au public mais aussi des outils pour recruter avec efficacité. Il insiste sur les différentes étapes à respecter et rappelle que la préparation est essentielle, aussi bien pour le recruteur que pour le candidat.

Enfin, il s'adresse plus particulièrement aux étudiants en fin d'exposé et partage avec eux ce qu'il faut qu'ils mettent en exergue lors d'un entretien de recrutement . Aujourd'hui ceux-ci peuvent revêtir plusieurs formats.

Il n'oublie pas qu'il était à leur place il y a déjà bien longtemps et reste très attaché à notre école.

 

Merci à la CGPME pour son soutien lors de ce temps fort.

 

 

Malika BINET


 

•Les BTS NRC du lycée Jeanne d’Arc partagent un moment inédit avec 40 chefs d’entreprise

 

Une centaine de personnes ont assisté à une conférence sur le thème de « Faire la différence » animée par un conférencier expert et écrivain  Michaël AGUILAR. Ce dernier est aussi Maitre de conférence à HEC et l’Université Panthéon Sorbonne .Il dirige depuis 18 ans une entreprise de formation spécialisée dans le développement commercial et managérial et a écrit de nombreux ouvrages bien appréciés dans le domaine commercial et managérial. Il intervient auprès des plus grands groupes comme LVMH,DIOR ou MICHELIN.

Lors de cette conférence ils ont pu entendre de la part d’un manager de grand talent tout ce qu’il faut faire pour réussir au niveau commercial et managérial. Des best practices ont été livrés avec des exemples concrets inspirés de situations vécues dans les plus grandes entreprises.

L’exposé oral était articulé autour de 7 points :

1. Pas de compromis sur les fondamentals

2. Faisez-en plus !

3. Deviendez excellents

4. Emouvez vos clients

5. Prendez le contrepieds

6. Surprendez !

7. Faisez gaffe aux détails

8. Prendez feu !

Afin de faire la différence pour susciter la préférence et distancer la différence.

Cet évènement a eu lieu à la Salle le Jouef,  et a été mené en partenariat avec la Communauté de Communes de Champagnole, la CPME Jura et Harmonie Mutuelle. Il représente un moment tout particulièrement important dans le cadre de leur formation commerciale, la possibilité d’être immergé dans le monde professionnel sans oublier l’ouverture à la culture commerciale.

 

 

Les étudiants avaient invité leur maitre de stage mais aussi d’autres chefs d’entreprise.

Tout a été préparé dans le cadre du cours de management de l’équipe commerciale avec les étudiants de deuxième année plus particulièrement.

« Il s’agit ici de leur donner l’envie de bien faire et pour cela on n’hésite pas à aller chercher les meilleurs pour entendre un discours professionnel et  pragmatique».

L’objectif est atteint, les jeunes étaient ébahis,ravis et plein d’enthousiasme.Certains ont pu envisager suite à cet exposé oral de bonnes pistes pour leur poursuite d'études et d'autres vont tenter de nouvelles approches commerciales dans le cadre de leur projet en entreprise.

 

 

Malika BINET

 


ANNEE SCOLAIRE 2015-2016

 

•A la découverte d'un savoir-faire jurassien ancestral, la lunetterie

 

Chaque année notre école participe activement à la Semaine de l’industrie.

Ce secteur recrute y compris dans les métiers commerciaux. Pour ne pas oublier que parfois les plus belles choses se font non loin de chez nous,cette année focus sur le secteur de la lunette !

Ainsi les étudiants ont pu découvrir dans un premier temps l’entreprise franc comtoise JULBO. Le responsable marketing est venu leur raconter la belle histoire de cette société réputée pour la qualité de ses verres .50% de sa production s’exporte et sa communication devenue très digitale, tendance oblige, est portée par des athlètes de haut niveau comme Martin Fourcade. Les jeunes ont bien apprécié cette conférence très dynamique et de grande qualité.

Notre section de BTS accueille aussi dans le cadre de la Biqualification SKI ( Diplôme d’ État Ski et BTS Négociation Relation Client)  des sportifs de bon niveau régional .Un autre programme permet aux athlètes du Pôle France  comme Laurent MULHETHALER  et Julien FAIVRE RAMPANT ,de poursuivre des études supérieures tout en pratiquant le ski. D’où le choix de mieux connaître cette société spécialiste de la protection solaire pour la pratique de sports extrêmes.

En nous rendant dans un deuxième temps chez MOREL LUNETTES à Morbier, on complète notre culture dans le secteur de la lunetterie en découvrant une entreprise qui a su depuis 130 ans innover et créer des lunettes au design surprenant. Un des étudiants de la section BTS a d’ailleurs fait le choix de réaliser son projet commercial dans cette société.

Dans des locaux superbes, nichés dans nos belles montagnes du Jura, ce sont des hommes et des femmes très qualifiés ,passionnés par leur métier qui travaillent en équipe. L’utilisation d’outil performant comme une imprimante 3D permet de rester réactif. Enfin s’entourer des plus grands talents comme Valérie PRILLARD, Meilleure  Ouvrière de France en lunetterie de France 2016 traduit la volonté de ne faire que des produits de qualité. Un échange a été organisé avec cette personne. Les étudiants ont pu apprécier la superbe pièce réalisée dans le cadre du concours MOF et surtout, bien entendu ses conseils : «  croire en ce que l’on fait, et être travailleur et passionné ! ». On ne pouvait mieux rêver comme coach juste avant la période d’examen du BTS NRC pour ces jeunes !

 

 

 

 

Malika BINET

 

Des étudiants  de Jeanne d’Arc découvrent la logistique d’une multinationale

 

Le président de la multinationale Intex, Monsieur Beck,  premier importateur de gonflables en France, reçoit des étudiants pour une visite à Le Miroir (Saône et Loire).

Pour faire suite au projet commercial que les étudiants réalisent en entreprise, cette fois ci un jeune doit s’interroger sur le dédouanement des entreprises multinationales pour gagner du temps et de la confiance client.

Ainsi les étudiants n’ont pas manqué d’occasions de s’étonner de l’immense shoow room coloré et rempli d’accessoires d’été -du brassard au spa en passant par les canoës. Puis la visite des entrepôts avec plus de 15 000 m² de stock, leur permet de suivre le « flux matière », du stockage des produits au départ des camions. Tous les clients de l’entreprise sont des revendeurs, grandes surfaces, magasins spécialisés mais toujours sous la marque Intex. Le produit étant saisonnier, bientôt les locaux recevront les stocks pour l’hiver mais avec un volume plus réduit bien sûr.

Les étudiants remarquent que cette entreprise allie des outils logistiques efficaces à un savoir faire humain performant. Enfin, le président insiste sur la compréhension à avoir du client pour faire durer leur relation, et coopérer encore longtemps « comme ce qu’ils apprennent en cours »: les deux parties doivent être gagnante-gagnante »

Une journée riche d’apprentissage aussi bien en économie qu’en communication commerciale.

 

 

 

Nadine BERGERET

 


 •Mon BTS NRC en poche, quelles sont les options possibles ?


Au Lycée Jeanne d’Arc de Champagnole, nous tentons de travailler en amont lors d’ateliers et sorties divers ce nouveau point crucial d’orientation.

Cela fait partie de l'accompagnement que nous proposons à nos étudiants.

Le BTS Négociation Relation Client  est un diplôme professionnalisant. Les annonces consacrées aux métiers commerciaux sont nombreuses. Des entreprises de tous les secteurs recrutent y compris localement. Le secteur de l’automobile propose de nombreux postes actuellement. Le Groupement National de Formation de l’Automobile est venu l’exprimer lors d’une conférence .A la fin un témoignage d’une ancienne étudiante Bénédicte  qui a toujours voulu vendre des voitures et c’est cela qu’elle fait avec passion actuellement. Une autre perspective s’offre à ceux qui ont envie d’acquérir une spécialité supplémentaire, la licence professionnelle ( BAC+3)  dans le domaine du commerce, du management, du marketing, des finances, des achats, de la communication, du web…Nous nous sommes donc rendus sur le campus de Dijon afin qu’ils découvrent davantage la poursuite d’études en milieu universitaire et certains ont assisté à une conférence sur le campus de Besançon.

D’autres ont opté pour un parcours plus ambitieux car nous avons pu détecter et faire émerger au cours de notre cursus des talents cachés, des compétences visant l’excellence .Nous avons établi pour eux divers partenariats avec des écoles prestigieuses ( inscrites à la Conférence des Grandes Ecoles ) et reconnues dans le monde entier, comme les multiples formations proposées par le GROUPE INSEEC Business School qui est venu nous rendre visite à Champagnole ou alors l’ESC de DIJON qui nous a reçu dans ses locaux lors d’une visite tout spécialement préparée pour les étudiants de notre école. Ils ont pu participer à un cours d’économie un peu particulier, un « café éco ».Nos jeunes ont su s’imposer et exprimer leur point de vue sur la nouvelle loi sur les contrats de travail.

A la fin de ces sorties et ateliers menées durant cette semaine, les premières réactions apparaissent :« Cela donne  envie… » me lance  une étudiante rayonnante ,« Moi je vais certainement postuler ici » me dit un autre jeune. Et lorsqu’‘on apprend qu’un étudiant a été sélectionné par l’ESC Dijon sur le campus de Lyon, on sourit davantage car tout est possible avec nos jeunes. Ils ont juste besoin d’un accompagnement et pour cela il faut être entreprenant et croire en eux.

 

 

 

Malika BINET

 


•Les étudiants du BTS accueillent les classes de CM2 dans le cadre de l'Internet Safer Day

 

Le 11 février est un moment  important pour la communauté éducative, en effet c’est la Journée de l’Internet sans crainte.

Les statistiques sont effrayantes, un enfant sur 5 a connu de la cyberviolence. De nombreux pièges aussi les attendent s’ils ne sont pas vigilants.

Nous constatons aussi avec stupéfaction que les enfants sont de plus en plus tôt devant un écran, la plupart du temps en toute autonomie.La génération Z est en route !

Notre école a choisi de s’associer à cet évènement en proposant un atelier  regroupant 24 étudiants en BTS NRC et 41 écoliers des classes de CM2.

Deux institutrices de CM2 ( Isabelle GAILLARD, Françoise TRESY ) et deux professeures du BTS spécialisées en informatique ( Malika BINET, Johanne TISSOT) ont pris part au projet.

Les plus grands prennent en charge en salle informatique des écoliers, ils deviennent tuteurs. Aujourd’hui, c’est jour de fête...Carnaval , les écoliers doivent plancher sur la réalisation d’une invitation en utilisant plusieurs logiciels, faire des recherches avancées sur le web. Au préalable, nous avons préparé avec les étudiants cette activité. Ils prennent à cœur ce temps d’échange avec les enfants, leur prodiguent des conseils avisés un peu comme un grand frère ou une grande sœur. Les enfants sont à l’écoute, intéressés et parfois une certaine complicité s’installe. Tout au long de cette demi-journée, on n’oublie pas de sensibiliser les plus jeunes aux dangers d’internet, de rappeler les bons gestes à l’aide de vidéos, de quizz et supports de toutes sortes mais surtout d’échanges entre jeunes. Tout est dit autrement ...

À la fin de la matinée, les enfants ravis repartent avec un diplôme, celui du B2i école car la plupart des compétences ont été validées.

 

 

Les étudiants et les écoliers

 

 

Le reste du groupe !

 

Malika BINET, Johanne TISSOT et les institurices.

 

 

 

 


 

• Une belle histoire, des étudiants semeurs d'espoir !

Ils ont collecté 6318 euros pour l'association


 

Une belle aventure  qui a duré un mois, et un engagement  sans faille pour ces étudiants et quelques lycéens ( seconde générale, première et terminale STMG)

Encore une fois, les jeunes surprennent et sont capables de réaliser de belles choses. Très engagés pour la plupart, tout est venu du cœur. Ils se sentent tous concernés car l’association se bat depuis très longtemps pour une cause locale, et  noble, améliorer l’accueil des familles qui ont un proche hospitalisé à l’Hôpital MINJOZ. Ils ont réalisé des actions commerciales, y compris le samedi, avec la complicité de partenaires professionnels ( supermarchés, commerçants, entreprises, les  bénévoles de l’association comme Mr BOURNY sur Champagnole).Tout a été préparé en amont dans les cours de marketing ,management de l’équipe commerciale et de relation client . « Pas besoin ici de kit pédagogique, tout s’est fait ensemble. Nos étudiants ont compris qu’ils étaient de facto solidaires »

La visite de la Maison Des Familles durant l’opération a été un vrai accélérateur. Ils étaient très touchés, car une famille quittait au même moment les lieux. Leur enfant malade venait de décéder. La Maison des Familles  leur avait permis de rester près de lui jusqu’au bout, d’apporter un peu de calme dans la tourmente...

Charline, une étudiante va continuer à semer dans le cadre de son projet commercial. Elle ne sera pas seule car bon nombre de ses camarades ont déjà proposé leurs services pour réitérer l’opération.

Un grand MERCI à tous ceux qui ont contribué de loin ou de près à cet élan de générosité.

 

 

 

 

Malika BINET

 

 

•Se sensibliser à la création d'entreprise au Pôle TEMIS

 

Parmi les 440 diplômés qui sont passés par notre formation commerciale de Champagnole, 30% de nos jeunes déclaraient il y a encore  5 ans avoir pensé à créer un jour leur entreprise.

Seuls 15% passent à l’acte tant les démarches sont lourdes et contraignantes pour un jeune diplômé. Des promotions plus anciennes, Fabian, Yannick, Antoine, Stéphanie et bien d’autres ont passé le cap et maintenant leurs entreprises se portent bien et ont permis de créer des emplois dans le Jura pour la plupart.

Ces dernières années les constats sont moins réjouissants. Lorsque que la question est évoquée, les intentions de créer un jour son entreprise sont plus rares. Les raisons évoquées sont les démarches trop décourageantes, le climat économique très morose relatée par les sociétés actuellement en place, même si celles-ci tentent de les  encourager au quotidien lors des stages professionnels réalisés en entreprise, mais surtout le manque d’information.

Dans une optique d’apprentissage concret, nous nous sommes rendus dans une structure franc-comtoise très connue sur Besançon, le Pôle TEMIS INNOVATION accueilli par Julie CHETTOUH, responsable du site. Cette structure accompagne les jeunes entrepreneurs dans leur création d’entreprise innovante. Innover est un facteur clé de succès à l’heure actuelle. Ainsi durant cette visite ils ont pu assister à la découverte de jolis locaux qui accueillent ces jeunes pousses, appelées incubateurs mais surtout ils ont pu les rencontrer pour mieux comprendre ce qu’une pépinière d’entreprises peut leur proposer comme services. Ces futurs entrepreneurs ont expliqué comment d’une idée après un diplôme ils ont pu tenter l’aventure.

« Oser et faites, ici vous trouverez des locaux à loyers modérés, un soutien financier et une équipe qui vous formera aux fondamentaux pour être un bon gestionnaire. » c’était le message récurrent donné par Lucas jeune diplômé en management en phase de développer une appli TV avec des camarades de promotion. Nicolas lui est passé à l’étape suivante et a créé sa société dans le domaine médical. Il lui reste à parfaire ses techniques commerciales, un message entendu par tous ces étudiants qui découvrent qu’au final, le BTS Négociation Relation Client possède tous ces atouts. Ils ont enfin trouvé un lieu où ils pourront puiser de l’information et où ils pourront côtoyer des jeunes comme eux.

Dans un récent article Boris Cyrulnik, le « psy » le plus apprécié de France affirmait «  c’est l’éloignement des sources de culture qui provoque l’échec scolaire », dans notre école situé en milieu rural,on prépare l’après BTS en nous rendant là où il faut être.

 

Malika BINET et Nadine BALMER

 

 

• Visite d'une plate-forme téléphonique en TS1

 

Récemment, nous nous sommes rendus, accompagnés des Terminales STMG option Mercatique  à la plate forme téléphonique du Crédit Agricole de Lons le Saunier.

Une question parmi d’autres nous préoccupait, à savoir «Peut-on prendre beaucoup de plaisir à faire de la vente par téléphone ? »

Reçus par la Directrice de la plate forme et une animatrice, celles ci nous ont bien expliqué le travail de leurs salariés. L’animatrice de l’équipe commerciale qui accompagne les téléopérateurs, qui les coache et les suit a décrit précisément sa fonction et son type de management. Elles nous ont indiqué les qualités requises pour occuper certains postes. La responsable a bien insisté sur l’évolution des techniques de vente par téléphone, notamment  désormais proches de la vente en face à face (que  la puissance de la voix se travaille,  qu’il est indispensable de sourire au téléphone, cela s’entend !; …)

En début de présentation orale, des chiffres clés sur les activités principales de la plate forme, sur le nombre d’appels entrants et sortants, sur les objectifs à atteindre ont été donnés.

Nous avons vu in situ comment fonctionne le centre d’appel où contrairement aux idées reçues, les 20 salariés se sentent bien et motivés dans leur travail. Leur bureau personnalisé et en open space offre un cadre de travail plaisant.

Nous ressortons de la visite, confiants en l’avenir car une soixantaine d’embauches par an se fait sur la Franche Comté et un important projet Crédit Agricole se prépare et verra le jour d’ici peu .

Enfin grâce à cette sortie et à notre formation « Négociation Relation Client » et « Mercatique » traitant de la prospection téléphonique nous avons répondu à nos questionnements.

 

 

Les BTS 1, les terminales et Me BERGERET

 


•Voyage pédagogique des TS2 en BELGIQUE

 

 

Ils découvrent une ville Parlementaire, BRUXELLES et un fleuron de l’entreprise française, le groupe LEGRAND mais aussi...

 

 

Les projets pédagogiques menés à l’extérieur offrent, grandeur nature, les mêmes avantages que les fameuses leçons de choses : elles permettent la confrontation d’un savoir théorique, dispensé dans les murs de la classe, à une réalité souvent plus complexe et multiforme. C’est la possibilité de se confronter à un monde nouveau, de faire ses premiers pas dans le monde de l’entreprise ou d’enrichir ses expériences déjà vécues avec une approche plus internationale, de découvrir des pratiques plurielles au niveau de la vente, du marketing et du management pour tous ces jeunes.

Cette année nous avons choisi Bruxelles, ville parlementaire mais aussi séculaire. La visite du Centre de la Bande Dessinée révèle la possibilité d’utiliser l’humour pour mieux faire passer une multitude de messages.De nombreuses entreprises comme la SNCF ont opté pour ce type de message en communication. Le partage d’une visite au Parlement avec un fonctionnaire de cette instance rappelle aux étudiants qu’ici, c’est 500 millions de citoyens qui sont concernés par ce qui se passe en matière de législation européenne. Un autre rendez-vous inédit pour ces jeunes, la visite du concept store LEGRAND, un des leaders mondiaux des produits et systèmes pour installations électriques et réseaux d'information. On y découvre la maison connectée et de nouvelles techniques de vente.

Ce concept store possède de nombreuses atouts mais aussi représente un nouvel outil de communication.

Il est mis à disposition des clients VIP pour organiser des soirées de lancement de produits, des conférences...

 

Notre école fait partie d'une la Congrégation Notre Dame de la Fidélité.Il en est de même pour l'institut de la Vierge Fidèle à Bruxelles, nous avons décidé de leur rendre visite pour découvrir un système éducatif différent et une pédagogie particulière.Le port d'un uniforme est également obligatoire, et le mariage avec un sweat branché est parfois surprenant.Mais au final on n'y prête plus beaucoup attention par la suite.

Après avoir passé un peu de temps avec des jeunes de la section artistique, on intégre très vite qu'il faut travailler régulièrement et de façon autonome.Chaque jeune doit produire un book pour réussir dans cette filière.

De beaux souvenirs pour ces étudiants qui étaient accompagnés par la classe de Seconde de la Jeanne, et leur professeur principal Stéphanie MARANDET.

 

 

Malika BINET et Nadine BALMER

 

 

 

•Intervention de la Caisse d'Epargne en TS1

 

 

Ce vendredi, c ’est le Directeur adjoint de la Caisse d’épargne de Champagnole Julien Badin-qui s’est rendu disponible pour les 1 ère année de BTS.

Apres avoir présenté son parcours personnel scolaire puis professionnel,  sa belle et rapide évolution de carrière, il nous a expliqué les différents métiers de la banque : depuis l’accueil au guichet en front office au gestionnaire de patrimoine et aux diverses personnes en back office. Les candidats retenus dans le groupe Caisse d’épargne –Banque populaire depuis bac + 2 à Bac + 6, reçoivent tous une formation en interne et continuent à se former tout au long de leur carrière.

Le thème retenu pour cette intervention étant la proximité client et la fidélisation, Monsieur Badin  a insisté sur la « valeur client » qui est bel et bien un projet stratégique du groupe. D’après lui,  « Acquérir un client est une nécessité, le fidéliser est un avantage, le multi équiper et le conserver dans toutes les étapes de sa vie augmente sa valeur et nos ressources. Il faut savoir que la proximité client n’est pas uniquement le recevoir en agence mais aussi se déplacer à domicile. Sachant qu’aujourd’hui le multicanal facilite les relations avec notre client ou à distance ou en face à face, notre présence auprès de lui est notre force. Notre communication dans les médias (campagne d’affichage)  via les réseaux sociaux, Facebook ou autres et dans divers salons (communication hors média marque l’esprit du consommateur ».

Puis l’étude du l’évolution du logo et de l’agencement des agences a été abordé suite au questionnement.

Enfin, Monsieur Badin  s’est entretenu avec quelque uns d’entre nous pour une simulation d’embauche à un projet commercial.

Nous le remercions du temps qu’il nous a consacré et d’avoir partagé sa passion pour son métier.

 

Les étudiants de 1ère année et Nadine Bergeret

 

 

 

 

 

•Semaine école-entreprise 2015

 

Notre section est très sensible et cela depuis toujours à l'ouverture sur le monde professionnel.

Cette année la classe de deuxième année était en entreprise et la classe de première année a vécu différents temps forts

 

SANIJURA et le Développement Durable

 

Le partenariat avec cette entreprise existe depuis longtemps.Cette société champagnolaise très réputée, a toujours été à nos côtés pour de nombreuses actions et pour l'accueil régulier de jeunes dans le cadre des stages professionnels.

Derrière cette marque jurassienne emblématique, se cache un vrai story-telling, pourtant tout n'a pas toujours été facile.

Depuis la reprise de SANIJURA par le Groupe KOLHER ( 15 000 salariés ) , l'activité se porte bien.

Mais qui est donc cette entreprise américaine ?

Kohler Co. est le leader mondial reconnu du design pour les cuisines et salles de bains. Par la diversité de ses produits et l’ importance de son portefeuille de marques, Kohler Co. a su diriger le marché en matière de conception, de savoir-faire et d’innovation, tout en imposant un niveau de qualité constant. Le Groupe Cuisines et Bains comprend une famille de domaines d’activités de par le monde. Les marques principales sanitaires Jacob Delafon, The Bold Look of Kohler, Mira, Daryl, Rada, Englefield et Karat continuent à mettre en valeur les plaisirs du bain, offrant une palette d’éléments et de robinets de style. Les marques Sanijura et Robern proposent des meubles avec des solutions de rangement destinés aux marchés résidentiels, commerciaux et industriels. Dans un premier temps, une visite du site de fabrication a permis de découvrir une société jurassienne qui fabrique des produits de qualité, aux valeurs fortes et en bonne position sur un marché fragilisé. Les jeunes ont pu suivre toute la chaine de fabrication d’un meuble depuis la livraison de la matière première au montage .Chaque étape est minutieusement contrôlée. Des hommes et des femmes sont  prêts à intervenir pour gommer le moindre défaut identifié.C'est ce qu'on a pu constater dans l’atelier de polissage, qui au final reste très manuel.L'heure est à la personalisation  des produits , c'est aussi possible avec des meubles de salle de bain.Dans le cadre du programme MY COLOUR, le client peut choisir une teinte en particulier. Les étudiants ont apprécié cette visite. Tout est ainsi plus convaincant pour découvrir le monde de l’industrie quand on rencontre les acteurs , ceux qui font que les produits soient parfaits.
Puis le lendemain, le responsable marketing Franck ARBOGAST s’est rendu dans l’école  pour animer une conférence axée sur le thème du Développement Durable. Une présentation plus détaillée de très grande qualité qui avait pour objectif de mieux appréhender la stratégie de développement de la marque , ses nouvelles orientations stratégiques et tous les efforts faits par cette entreprise en matière de Développement Durable. Ainsi,  les bâtiments sont chauffés avec des déchets de bois récupérés, des bois certifiés PFEC ( gestion  durables des forêts ) sont utilisés pour la fabrication des meubles ... Cette semaine de formation avait pour objectif de favoriser les échanges entre l’école et l’entreprise, d’apprendre autrement dans le cadre du cours de management de l'équipe commerciale, de gestion de clientèles et aussi de français.Les étudiants vont réaliser un article de presse pour valoriser les talents de cette entreprise et ses métiers dans le cadre d'un concours proposé par la Fondation Varenne.

Un temps d'échange très précieux car ce manager a pris le temps de présenter son métier , son cursus scolaire et de répondre à de nombreuses questions...
Malika BINET


Puis en fin de semaine une présentation de l'entreprise BONGLET



C’est au tour de Bonglet avec son représentant le responsable des achats Hervé Peutot que la matinée commence. Bonglet qui rayonne sur 12 départements et dénombre 500 personnes est leader sur le marché de l’isolation thermique par l’extérieur. Elle possède d’ailleurs de nombreux labels de qualité (Ecolabel, NF environnement, ..) et vient d’obtenir le certificat Qualibat « certification Maitrise environnement » le 27 octobre dernier à Paris. La société lédonienne familiale, artisanale, accessible et de proximité joue dans la cour des grands. Elle est la première des métiers sur second œuvre en France devant des entreprises internationales. Soucieuse de son environnement et de son développement, elle possède un savoir faire et veut désormais le faire savoir. Le choix de cette entreprise s’inscrit parfaitement dans le thème école-entreprise 2015: « Développement durable, les métiers bougent et innovent  ». Une occasion pour le centre scolaire Jeanne d’Arc d’encourager les étudiants en BTS à renforcer les liens entre cours théoriques et entreprises et à mener des projets ou actions ponctuelles tout au long de l’année. La question traitée sur la fonction de « responsable des achats », une notion vue en cours de négociation bien sur, est tellement plus vivante de la part du responsable lui même. C’est ainsi que Monsieur Peutot démarre son intervention en ayant pris soin de présenter d’abord les différents métiers de l’entreprise. A cet effet, M.Peutot insiste bien sur le coté relationnel et à long terme de son métier et sur la confiance dans l’échange, sur une bonne qualité, des délais et une pérennité dans la relation.
Ainsi, les jeunes de première année n’ont pas manqué d’occasions de s’étonner et de s’instruire dans le cadre de cette semaine école-Entreprise prévue par le ministère de l’Education Nationale et le MEDEF. Les étudiants ont ainsi découvert des fleurons de l’économie jurassienne et régionale :
De même, à travers les cours d’économie, de management, de relation client, de gestion de projet, et même de culture et expression et autres disciplines ; les jeunes poursuivront l’étude de cette belle entreprise.
Un grand merci à M.Peutot pour son investissement.
Nadine BERGERET

 

 

• Des projets commerciaux et agricoles peuvent être menés à la Jeanne

 

 

 

Aujourd’hui les étudiants de première année du BTS Négociation Relation Client de Jeanne d’Arc ont accueilli un chef d’entreprise, exploitant agricole Xavier Broquet. Cela fait une petite dizaine d’années qu’il a monté son exploitation du nom « d’EARL Haut Jura Mérinos » sur les Rousses. Ce nom évocateur n’a pas laissé perplexe les étudiants qui ont de suite été orienté sur l’activité professionnelle de Monsieur Broquet : les ovins. Effectivement, ce dernier se pose la question de savoir quel tournant donner à son exploitation sachant que ces moutons ne pâturent que de l’herbe, font la transhumance et par ce fait sont de très bonne qualité – on parle « d’agneau à l’herbe». Ainsi toute la dimension dBTS NRC répond à ce besoin car afin de compléter le savoir faire de l’exploitant, un étudiant peut mener un projetcommercial pour développer le réseau de distribution de l’entrepreneur – ou pas selon les investissements ou chargesà engager- d’où les partenariats école entreprise et jouer sur les compétences de chaque partie – étudiant et professionnel. Le BTS pour partie à finalité courte forme des jeunes sur le terrain et prêt en deux années à relever des défis commerciaux. Notre zone rurale jurassienne nous permet de développer de beaux projets, de valoriser notre culture et économie régionale tout en préservant cette belle nature.

 

Nadine BERGERET

 

ANNEE SCOLAIRE 2014-2015

 

Au Golf du Val de Sorne à VERNANTOIS, des étudiants du Lycée Jeanne d’Arc envahissent le Green...

 

Pendant une journée, 30 étudiants du BTS NRC de Champagnole accompagnés de deux  professeurs occupent l’espace en toute discrétion d’un lieu qui habituellement est fréquenté par un autre public. Les objectifs de cet évènement sont pluriels, prendre un bon bol d’air, se motiver et renforcer la cohésion de groupe pour certains juste avant l’examen .Pour la plupart, développer la créativité, une compétence qui devient indéniable en entreprise.

Le groupe de jeunes est aussi atypique de par la spécificité de cette formation commerciale qui accueille des sportifs de haut niveau en partenariat avec le CNSNMM et le Pôle France de Ski Nordique.

Ils ont troqué les skis pour un crayon et un club de golf.

Ce temps fort a été mûrement réfléchi et préparé en s’inspirant de ce qui se fait dans les formations en entreprise. Les meilleures conditions sont réunies ce jour-là, du soleil, un intervenant coach en créativité, Benoit JAILLET, un chef d’entreprise Frédéric FRAICHOT.

 

 

La matinée fut extraordinaire, les jeunes se mettent vite au travail sur un thème d’actualité : «  S’il fallait changer le golf, que feriez-vous ? »

Les bonnes idées sont présentées en fin de journée, supports à l’appui. Les technicités abordées en début de séance inspirent et donnent de bons résultats. Alors pour quand et avec qui le golf d’aujourd’hui et de demain, très connecté apparemment insolite, et pourquoi pas ouvert à tous ? Après un déjeuner très sympa en brasserie, l’après-midi se poursuit sur un temps plus ludique animé par un professeur de Golf et avec la complicité de deux autres chefs d’entreprise. Au programme, une initiation au golf et un petit tournoi en équipe bien sûr !

En fin de journée les étudiants repartent ravis et la tête pleine de nouvelles idées !

 

Malika BINET et Nadine BALMER

 

 

•Quand une ancienne étudiante du BTS revient à la Jeanne, cela donne quoi ?

 

Dans le cadre du Printemps de la Fonction Commerciale 2015, évènement impulsé par les Dirigeants Commerciaux de France pour valoriser les métiers commerciaux souvent mal connus et décriés, plusieurs temps forts ont été mis en place à Jeanne d’Arc.

Depuis de nombreuses années, les étudiants du BTS participent aux Olympiades de la Vente, au Concours National de la Commercialisation .De belles distinctions parfois. En 2013, une étudiante de l’école avait représenté l’académie aux Olympiades, et la même année un autre jeune  avait été élu meilleur Étudiant en Commerce de France par 100 chefs d’entreprise à la Finale à Paris du Concours National de la Commercialisation.

Cette année, une ancienne lauréate des Négociales ( promotion 1997)  Pegy COLOMBO, actuellement Manager dans un cabinet d’huissiers est revenue à Champagnole pour assurer un atelier en Négociation-Vente.

Tout l’après-midi, Pegy a expliqué son cursus, les différents postes occupés au fil des années .Puis démonstration immédiate, elle prend en main le cours, propose des sketches de vente aux étudiants. Tout a été préparé en amont avec les 2 professeurs ( Nadine BALMER et Malika BINET). Les conseils prodigués, l’expérience terrain fascinent les jeunes .Ils restent mobilisés et captivés durant cette séance de cours pas commune. Ils prennent plaisir à participer, osent ...

Tout est plus clair et réel. Les jeunes apprécient un tel moment.

« Soyez passionnés et exercez votre futur beau métier de commercial avec conviction et passion. Stop aux préjugés ! On recherche en France de nombreux vendeurs, les entreprises ont besoin de vous. À vous de jouer ! » Ce sont les derniers mots de cette directrice qui elle-même recrute régulièrement.

 

Malika BINET et Nadine BALMER


 

 

Semaine de l'industrie 2015 en BTS NRC

 

La Semaine de l'Industrie 2015 est un évènement bien suivi dans notre école, à tous les niveaux du collège au BTS en passant par notre lycée professionnel et technologique. Nous avons bien conscience que sans industrie il n’y aurait pas de services.

Notre région, la Franche Comté est la plus industrialisée de France ( horlogerie, jouets, lunettes...) et d’ici 2015 le secteur de l’industrie aura besoin de 80 000 personnes du CAP au BTS, des ingénieurs.

De nombreuses entreprises champagnolaises ouvrent leurs portes, font découvrir les métiers divers et variés. Notre établissement accorde une place importante à l’orientation et la découverte de tous les métiers.

Cette année en BTS, nous avons opté pour une conférence dans le cadre du cours de management .Jean-Louis JANIER, directeur de l’entreprise SCOPELEC est venu expliquer aux jeunes en quoi consiste son métier, les procédés  et méthodes utilisés. Ils ont pu aussi apprécier une excellente présentation du Just In Time avec de formidables exemples à l’appui.

Des pratiques managériales qui la plupart du temps conduisent au succès car les salariés se sentent responsables. En fin d’après-midi, le message est clair : « osez, anticipez et n’ayez plus peur de prendre des responsabilités ». Pour répondre à de nouveaux défis d’avenir, l’industrie recrute et a besoin de vous.

Les jeunes ont bien entendu et commencent à se projeter...

 

Malika BINET



• Les TS1 invités VIP sur le stand ASTON MARTIN au salon de Genève

 

 

 

 Les objectifs sont pluriels, visualiser toutes les nouveautés en matière de communication digitale, observer les nouveaux modèles des marques automobiles, se perfectionner en matière de prise de contact, mais surtout constater une inéluctable marche vers l’automobile  « autrement » : des énergies alternatives ou additionnelles, de nouveaux modes de propulsion en préparation, des modèles complètement connectés.

Un partenaire prestigieux nous attendait sur son stand, pour une visite VIP, le Directeur Relation Client EUROPE Occidentale de chez ASTON MARTIN, M.SAPPERS.

Cette marque emblématique, immortalisée par la série des James BOND, fabrique des voitures de luxe rapides destinées à des clients exigeants, passionnés et capricieux. Chacune d'entre elles porte un numéro de série, garant de la dextérité d'un chef mécanicien. Ici pas de Hot Line, le relationnel est incontournable. « Ce qui décidera le client à acheter, c'est la capacité de l'entreprise à personnaliser le véhicule à outrance, d'utiliser des matières très luxueuses parfois insolites certes, mais surtout  d’accueillir votre client et de soigner votre relation commerciale. C’est valable pour la vente de n’importe quel produit, ne l’oubliez pas. Pour y arriver, vous devez bien communiquer à l’oral, fournir un travail rigoureux, vous investir, et surtout être passionnés ! » rappelle ce manager.

L’entreprise est organisée comme une manufacture, riche en savoir-faire dans tous les domaines. Tout est assemblé à la main.

Le concept DBX, SUV à 4 roues motrices électrique présenté au salon annonce la volonté de la firme de répondre aussi aux tendances actuelles de connectivité et tout terrain.

« Faire de belles rencontres permet de donner l’envie à nos jeunes de bien faire, dans un marché qui recherche de nombreux commerciaux prêts à participer à ce nouvel avènement commercial  peut être en attendant la voiture autonome ».

Malika BINET, Johanne TISSOT, Nadine BALMER


 

•  Sortie à Chaux neuve pour les TS1 pour découvrir le saut à ski

 

Ce jeudi 12 mars 2015, il faisait très beau sur Chaux Neuve, le vent ne soufflait pas trop.

Les conditions étaient idéales pour s’élancer du célèbre tremplin de saut à ski fréquenté uniquement  par tous les champions et les futures graines d’athlètes.

Julien FAIVRE-RAMPANT fait partie de ceux-là ; de nombreux podiums déjà à son actif comme Champion de France par équipes en 2014 (Jason Lamy Chappuis, Samuel Guy, Ronan Lamy Chappuis) ou alors Champion de France junior 2014.

Après quelques échauffements, il se prépare à prendre son envol depuis le plus grand tremplin. Des gestes minutieux qu’il a appris à maîtriser depuis son plus jeune âge. Dans ce sport tout est décisif pour réussir.

Aujourd’hui c’est un moment un peu différent. Ses camarades de classe et deux de ses professeurs (Malika BINET et Nadine BALMER) sont à ses côtés, y compris tout au-dessus, impatients de découvrir ses prouesses.

L’émotion est très grande pour les invités dès le premier saut, on comprend mieux les exigences que nécessite la pratique du saut à ski au quotidien surtout à un si haut niveau.

Tout est systémique, l’environnement, les conditions climatiques mais aussi le mental et l’état physique de l’athlète.

« Valoriser les talents de chacun reste une priorité à Jeanne d’Arc, surtout pour ceux qui se destinent aux métiers commerciaux. Ils auront besoin de toutes leurs forces .Aujourd’hui, c’est Julien qui est acteur de sa formation »

 

 

         Malika BINET

 

 

Poursuite d'études possible après le BTS


Pour prolonger les récentes portes ouvertes du BTS Négociation Relation Client du lycée Jeanne d’Arc, c’était au tour des étudiants de préparer leur orientation après leur Bac +2. Même si le BTS est une formation courte et professionnalisante dont raffole toutes les entreprises comme les banques, les jeunes peuvent poursuivre leurs études s’ils le souhaitent (école de commerce, licence générale ou professionnelle en formation continue ou alternance, master, …).

Ainsi l’université de Franche Comté et plus précisément la maison des étudiants à Besançon ouvraient ses portes ce jeudi pour présenter les licences possibles et offertes dans notre région et au-delà.

Récemment Malika BINET écivait dans un de ces articles : " il faut se donner la possibilité de tester plusieurs voies pour arriver à un métier, se donner du temps pour grandir et acquérir une maturité professionnelle solide », ce forum bac + 2 est donc à point pour réfléchir une dernière fois à une vraie poursuite d’études et aider les jeunes à se projeter. Après le BTS Négociation Relation Client, les licences de ressources humaines, communication, management des organistions,banque, assurance leur sont offertes et bien d’autres.

Cette journée fut consacrée à midi, à déjeuner au restaurant universitaire pour se mettre dans l’ambiance, l’après midi, au forum Bac +2.

 

Et afin d’optimiser le déplacement dans la capitale comtoise, le matin les étudiants ont découvert la fabrication de biscuits d’apéritif à Fontain (10 km avant Besançon) à l’entreprise Cornu. Entreprise dont le siège social est en Suisse, qui compte 2 entités en France et qui exporte beaucoup en Europe et aux Etats Unis. Leurs clients principaux sont les grandes surfaces en marques de distributeurs. La visite guidée par la responsable de production tout au long de la chaine fut très intéressante et se finit par une dégustation et à point nommée : juste avant midi !

Une journée bien remplie, enrichissante et formatrice !

 

 

 

Le groupe de TS 2 et Nadine Bergeret

 


• Journée de l'internet sans crainte à l'école



Le groupe étudiants/écoliers

 

Le 10 février est un moment  important pour la communauté éducative.En effet c’est la Journée de l’internet sans crainte.

Les statistiques sont effrayantes, un enfant sur 5 a connu de la cyberviolence

Notre école a choisi de s’associer à cet évènement en proposant un atelier original regroupant 20 étudiants en BTS NRC et 40 écoliers.

Deux institutrices de CM2 ( Isabelle GAILLARD, Françoise TRESY ) et trois professeures du BTS spécialisées en informatique ( Malika BINET, Johanne TISSOT, Nadine BALMER ) ont pris part au projet.

Les plus grands prennent en charge en salle informatique des écoliers, ils deviennent tuteurs. Aujourd’hui, c’est jour de fête...Carnaval , les écoliers doivent plancher sur la réalisation d’une invitation en utilisant plusieurs logiciels, faire des recherches avancées sur le web. Au préalable, nous avons préparé avec les étudiants cette activité. Ils prennent à cœur ce temps d’échange avec les enfants, leur prodiguent des conseils avisés un peu comme un grand frère ou une grande sœur. Les enfants sont à l’écoute, intéressés et parfois une certaine complicité s’installe. Tout au long de cette demi-journée, on n’oublie pas de sensibiliser les plus jeunes aux dangers d’internet, de rappeler les bons gestes.

À la fin de la matinée, les enfants ravis repartent avec un diplôme, celui du B2i école car la plupart des compétences ont été validées.

 

 

        Malika BINET,Johanne TISSOT, Nadine BALMER et les institurices.


 


 


 

Découverte en REEL des métiers commerciaux chez EDF

 


 

En cette période de crise, c’est la fonction commerciale qui tire son épingle du jeu. Les plus grands dirigeants comme Jean MULLER de la célèbre société JCDECAUX ( Numéro 1 mondial du mobilier Urbain et de la publicité dans les Transports ) ont tous le même discours, la vente c’est le nerf de la guerre, les commerciaux apportent le business .Les étudiants qui sont issus de la filière commerciale s’insèrent bien plus vite dans la vie active. Cette formation permet aussi d’évoluer vers des postes de managers.

Dans notre école, nous avons pour habitude d’être en veille afin de former des jeunes qui seront les futurs collaborateurs des entreprises de notre région

Pour cela, nous favorisons les échanges avec ces dernières. Dans le cadre d’un partenariat avec EDF, entreprise en pleine mutation, les étudiants sont allés à Besançon à La Direction Régionale Commerce.

Ils ont pu découvrir une grande société durant le mois de février, ses valeurs, les possibilités d’évolution vers de nombreux métiers commerciaux, comme Chef d’équipe, Manager des Ressources, Conseiller Client Expert..., et enfin ses actuels besoins en terme de recrutement .

Puis ils ont partagé durant quelques heures  la vie d’un conseiller clientèles sur le plateau du Centre de Relation Client. Certains ont même été sollicités pour traiter des cas particuliers. Ils reviennent ravis de ce temps d’échange.

Ils perçoivent mieux les attentes des entreprises car tout devient concret.

C'est l'occasion aussi pour leur professeur de Relation Client Nadine GRENIER-BALMER qui les accompagnait de réaliser un TP grandeur nature.

La formation s'est terminée par un agréable moment  où étudiants et professeurs ont pu déguster un délicieux repas au restaurant.

 

 

 

 

 

 

Malika BINET

 

Speed Dating managers/étudiants actuels lors des PO 2015

 

Dans un contexte où la morosité prend parfois le pas, les élèves de Terminale doivent préparer leur orientation.

Notre académie de Franche Comté a identifié un manque « d’ambition » de nos jeunes scolarisés sur tout le territoire (-10% par rapport à la moyenne nationale).Ils osent moins, sont plus inquiets, ont du mal à se projeter...

Pour nos PORTES OUVERTES nous avons choisi d’être optimistes et de leur donner la possibilité d’observer un atelier professionnel en réel.

Une douzaine d’anciens étudiants ( promotion 1997 à 2007 ) qui occupent actuellement des postes de manageurs, ont rencontré les 40 étudiants de première et deuxième année en petits groupes. Ce fut l’occasion  pour tous les jeunes présents de découvrir des parcours atypiques, des histoires différentes, d’avoir l’envie d’entreprendre et parfois d’être rassurés. Actuellement, il faut se donner la possibilité de tester plusieurs voies possibles pour arriver à un métier, se donner du temps pour « grandir » et acquérir une  maturité professionnelle solide.

Le BTS Négociation Relation Client ( ex Force de Vente ) a permis à certains ou certaines de devenir gérant d’entreprise, manager dans la qualité, responsable de secteur, responsable commercial, adjoint de direction, dans des secteurs variés comme l’assurance, la banque postale, la gestion de patrimoine, la communication, le transport, le secteur agricole, l’industrie fromagère...

Une soirée riche en partage d’expériences, un grand merci à nos anciens qui veillent sur les plus jeunes, et qui sont de véritables ambassadeurs de notre formation commerciale ( environ 420 jeunes sont sortis diplômés de notre BTS de Champagnole )

 

 

Malika BINET

 

 

•Les écoliers de la Jeanne découvrent le ski de haut niveau

 

Lundi 26 janvier 2015,une cinquantaine d’enfants de l’école Jeanne d’Arc ( CP/CE) se sont rendus chez les grands pour assister à une présentation du ski nordique et du saut à ski.

On découvre la belle histoire du ski nordique, les programmes d’entrainement d’un champion, de beaux tremplins comme celui de Chaux Neuve mais aussi d’autres situés à l’étranger.

On manipule le matériel, on farte avec Léa et on touche les skis de Julien ou sa tenue qu’il met lorsqu ‘il saute à ski. Les enfants sont contents, impressionnés et participent activement.

Ils prennent conscience rapidement qu’en face d’eux les intervenants sont des graines de champion, des jeunes qui pratiquent le ski à un très haut niveau. En effet, ces deux étudiants ont déjà occupé des podiums au niveau national. Ils sont venus présenter leur passion respective aux enfants de la Jeanne car ils sont eux aussi scolarisés dans la même école ( cursus BTS NRC option ski ).

Les enfants repartent bien sûr sous la neige avec d’agréables souvenirs et des recommandations pour pratiquer le ski dans de bonnes conditions.

Cela tombe bien car les maîtresses les emmènent très prochainement en sortie.

« Merci Léa et Julien, on surveillera vos performances cet hiver ! » disent certains enfants  avant de s’en aller.

 

 

 

Malika BINET

 

•Echange Franco-Slovène , de beaux souvenirs...

 

Lorsqu’on enseigne une langue étrangère, il existe peu de choses plus excitantes et passionnantes pour les enseignants et les élèves que les échanges : la possibilité de rencontrer les élèves d’une classe étrangère, de partager des expériences, de bénéficier d’un panorama unique sur une autre culture, de forger de nouveaux liens, mais aussi de découvrir qu’au final il existe tant de similitudes entre la région de Maribor et celle de Champagnole.

L’année dernière, les étudiants champagnolais avaient été reçus par leurs correspondants slovènes. À notre tour de les accueillir durant une semaine. Au programme, des ateliers, des cours pour apprendre de façon ludique et coopérative la langue française, des balades dans le Haut Jura pour apprécier nos montagnes douces et nos lacs mais aussi  les savoir-faire jurassiens, une virée à Dijon, la ville aux cents clochers  pour terminer en soirée par un superbe spectacle à l’Opéra.

Un projet qui avait aussi pour objectif d’ouvrir nos étudiants, de leur donner envie d’entreprendre car c’est toute une école qui s’est mobilisée durant ce séjour pour l’accueil de  nos amis slovènes.

 

 

                                                           L'accueil en Mairie de Champagnole

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                   Malika BINET et Pauline FILIPPI


 

•Visite de l'entreprise BAUD


Les BTS NRC de jeanne d’Arc côtoie une industrie locale

 

En devançant la semaine école entreprise fixée mi novembre, l’entreprise Baud industries à Sirod a ouvert ces portes aux étudiants de BTS Négociation Relation Client du lycée Jeanne d’Arc cet après midi. Accueilli par Monsieur Gobet, celui-ci  nous présente dans un premier temps son activité de décolletage. Il aborde ensuite le fonctionnement du groupe resté familial et reconnu pour son savoir faire, son évolution et  sa stratégie mise en œuvre pour rester compétitive sur le marché. L’entreprise garde ses valeurs de respect, innovation et excellence.

 

Nadine BERGERET

 

• Samedi 6 et 7 septembre 2014, c'était la Coupe des Choux au Golf Resort du Val de Sorne...

 

Cinq étudiants de deuxième année ont participé à la logistique de deux temps forts.

La soirée du samedi soir qui se voulait conviviale ( on ne se prend pas le chou !) et

gastronomique avec la complicité du Restaurant LE MIRABILIS et de

Philippe CHATILLON vigneron -sommelier.

Les jeunes ont assuré l'accueil et le service  afin de chouchouter 60 convives VIP !

Le lendemain, le tournoi proposé par les 3 entreprises partenaires a remporté un vif

succès, c'est 70 inscrits qui ont répondu présent à cet évènement.

Les étudiants ont à nouveau assurer l'accueil, les relais sur les différents trous

du parcours.

L'après-midi, ils ont pu s'initier au golf lors d'une séance initiation.

Encore un bel évènement assuré par le formidable travail de nos jeunes.

 

 

 

Malika BINET

 

 ANNEE SCOLAIRE 2013-2014

 

 

• Un échange Franco-Slovène 2014 pour les BTS NRC merveilleux

 

Lorsqu’on enseigne une langue étrangère, il existe peu de choses plus excitantes et passionnantes pour les enseignants et les élèves que les échanges : la possibilité de rencontrer les élèves d’une classe étrangère, de partager des expériences, de bénéficier d’un panorama unique sur une autre culture, de forger de nouveaux liens, mais aussi de découvrir des approches commerciales différentes


En cette année européenne des citoyens et dans un contexte des prochaines élections du Parlement européen , nous avons  choisi de faire découvrir aux étudiants ,un pays de petite taille, la Slovénie dans le cadre d’un échange scolaire avec un lycée de Maribor.

Tout a été préparé en amont durant le cours d’anglais et de marketing.Les étudiants ont échangé avec leurs correspondants slovènes via un espace privé collaboratif. Puis le grand jour est arrivé pour faire réllemment connaissance.Une halte au préalable à Paris avec des visites de sites incontournables ( le quartier Montmartre, la Tour Eiffel, le jardin des plantes ...) pour s’envoler le lendemain pour Ljubljana, la capitale slovène

Les jeunes ont pu apprécier cette ville au charme accueillant ,dotée d’une riche tradition et d’une grande créativité culturelle ( le château de Ljubljana, des œuvres du célèbre architecte  Jože Plečnik, le parc Tivoli, le musée d’art contemporain...).Puis les rencontres tant attendues se sont enfin concrétisées. Les correspondants  ne se sont plus quittés durant quelques jours  pour à nouveau réaliser ensemble de belles visites comme une balade en bateau au Lac de Blend, ou une randonnée au Mont Pohorje.

Ils ont pu participer à différents ateliers comme celui d’apprentissage de la langue slovène mais auss visiter une entreprise slovène, la société AFM, fabricant de fenêtres haut de gamme.

Les dirigeants commerciaux ont explicité en anglais  les techniques commerciales pratiquées.

 

Puis il a fallu repartir, un moment un peu difficile pour tout le monde, élèves et enseignants, mais nos AMIS slovènes viendront en octobre découvrir le Jura et notre école.

 

 

 

Malika BINET et Pauline FILIPPI

 

 

 Marketing expérientiel, le HYUNDAI Bellamy TOUR 2014



Vendredi 4 et samedi 5 avril 2014, sur le parking du Village U et dans le cadre d’une opération dénommée HYUNDAI Bellamy TOUR, les étudiants ont proposé aux clients du supermarché de vivre une expérience.

« Embarquez dans nos jolies voitures,  on vous emmène faire un petit TOUR pour vous faire vivre une expérience sympa, pour découvrir les tendances actuelles en matière de technologie ».

Ces jeunes avaient, la semaine auparavant ,choisi la bonne humeur pour annoncer l’évènement  en circulant à bord des véhicules au centre-ville, en distribuant des flyers, en échangeant avec des personnes dans la rue.

Globalement, la population a bien apprécié cet élan de jeunesse. Cela a été un vrai succès.

Cette opération a été préparée en amont par une formation aux produits et aux techniques de vente, à la notion de marketing expérientiel en cours et à une étude des différentes marques au Salon de l’Automobile à Genève. 

« C’est aussi une façon de faire découvrir les nouveaux visages des commerciaux, de faire apprécier le métier de vendeur. Celui de vendeur baratineur est révolu, on est dans une démarche plus humaine et éthique, en tout cas c’est ce qu’on souhaite enseigner à la Jeanne .Apparemment cela marche, car notre BTS est toujours bien placé au classement EXPRESS, encore cette année ! »

Pour bien réussir dans ce métier, il faut aimer les gens, échanger et les écouter. C’est parfois ce que certains étudiants ont tout simplement  fait. Les cours étaient en dehors des murs cette semaine pour coller davantage à la réalité du monde professionnel.

Les jeunes étaient ravis d’avoir une application grandeur nature de ce qui est dispensé en cours, de partager de vrais moments ensemble, d’aller au contact des habitants de Champagnole, qu’on leur fasse confiance. Bref, d’apprendre autrement mais aussi de pré-vendre !

 

 

 

 

Malika BINET

 

 

 

•Sortie pédagogique :tourisme industriel, gastronomique et culturel en Alsace

 

Un départ plutôt matinal ce matin à 4 h Place Camille PROST

Un groupe d’étudiants de 2ième année de BTS NRC de

Jeanne d’ Arc part pour la journée à Strasbourg.

Une récompense bien méritée après deux actions commerciales menées pendant leur formation : vendre des pierres à sel.

Au programme, un premier arrêt à Rouffach aux portes de

l’Alsace, pour admirer les cigognes et leurs progénitures

fraichement nées. Puis visite et dégustation à Saverne dans la dernière brasserie familiale française : celle ci est leader sur le marché en bière de saison. Ensuite direction Strasbourg pour une visite guidée dans une des plus

prestigieuses institutions européennes : le Parlement européen. Les étudiants sont ébahis  par l’architecture aussi bien intérieure qu’extérieure du bâtiment, alliant modernité (mur végétal, … ) et forme inspirée par Léonard de Vinci (escalier hélicoïdal). Devant l’hémicycle ils assistent en direct à un cours d’économie. Le reste de la journée est consacré à la découverte en bateau, au fil de l’eau des XX siècles d’histoire de la ville de Strasbourg.

 

 

 

Que ce soit la cathédrale ou autres ponts et monuments,

ils sont admiratifs.

Enfin le quartier libre, leur permet de gouter de célèbres spécialités alsaciennes sous un soleil printanier.

J’ai désormais de jeunes étudiants ressourcés prêts à affronter la dernière ligne droite avant les examens de Mai !

 

 

 

Nadine Bergeret

 

 

 



•Au salon de l'automobile de Genève, luxe et volupté pour les BTS...

 

 

Vendredi 14 mars 2014, encore tout ébloui par les conférences de Jean MULLER, un groupe d'étudiants  a pris la route pour Genève.

Cette semaine de mars a été conçue de la façon suivante, combinée formation traditionnelle et de nombreuses

conférences dispensées par des intervenants expérimentés.Et en fin de semaine, ils ont  pu découvrir une

technique de communication très efficace, le salon professionnel.Les objectifs sont multiples, découvrir toutes les

nouveautés en matière de marketing situationnel , observer les marques automobiles concurrentes et se perfectionner en matière de prise de contact.

Un partenaire prestigieux nous attendait sur son stand, le Responsable Relation Client EUROPE de chez ASTON MARTIN.

Cette marque emblématique fabrique des voitures de luxe destinées à des clients exigeants et capricieux.

Chacune d'entre elle porte un numéro de série, garant de la dextérité d'un chef mécanicien.

Pour commercialiser de tels produits, il faut être très disponible, 24h/24H et 7/7 .Ce qui décidera le client, c'est la

capacité de l'entreprise à personnaliser le véhicule à outrance, d'utiliser des matières très luxueuses parfois insolites,

mais aussi de pouvoir livrer rapidement .Tous les contacts se font par téléphone et lors de RDV physiques.

On découvre aussi une entreprise organisée comme une manufacture, riche en savoir-faire dans tous les domaines .

Il faut aussi parler plusieurs langues et bien sûr être capable de conduire ce type de véhicule, un peu comme James BOND.

Nous avons aussi pu visiter en VIP, les stands de BENTLEY, ROLLS ROYCE, FERRARI et BUGATTI.

 

 

 

Une belle journée, riche en rencontres insolites !

Malika BINET

 

 

Mars 2014 ,conférences inédites organisées par les BTS NRC


 

 

 

Jean MULLER, Directeur Général Délégué Commerce et Développement  - JCDECAUX

Elu Meilleur Manager de l'année 2013 par

les lecteurs du Magazine ACTION COMMERCIALE

 

 

 

Les étudiants du BTS NRC, Jocelyn MICHAUD, ex-étudiant de la Jeanne et élu par les Dirigeants Commerciaux de France meilleur étudiant en commerce de France 2013, certains membres de l'équipe pédagogique du BTS et de direction, ont vécu pendant deux jours des moments inoubliables...

Notre invité de marque a animé une première conférence le mercredi 12 mars en soirée à l'Oppidum sur le thème suivant " Comment mobiliser ses équipes en situation de crise et de transformation ?"

Un sujet d'actualité,40 entreprises de Champagnole et des alentours étaient présentes ainsi que des organismes comme la DIEC, le Rectorat, le MEDEF, la CGPME, la CCI du JURA, la Communauté de Communes de Champagnole.

Ce manager commercial, à la tête de plus de 400 vendeurs et environ 3500 collaborateurs a su  transformer les menaces en opportunités.

Dans un marché instable et en baisse,la société JCDECAUX, numéro 1 mondial de la communication extérieure affiche de bons résultats grâce la mise en place d'une stratégie commerciale  audacieuse et réactive .Le rôle du commercial dans cette entreprise est devenu plus transversal. Autres points développés par le conférencier ,

le rôle non négligable d' Internet dans cette crise aux multiples facettes,la nécessité de repenser les pratiques commerciales et se programmer pour réussir.

Des idées partagées par des entreprises de Champagnole qui ne connaissent pas la crise aussi,  SANIJURA du groupe KOLHER et la SLBO du Groupe PHM ).Elles sont  venues témoigner.

Une soirée très appréciée par les personnes présentes et bien orchestrée grâce à la complicité d'un groupe d'étudiants du BTS NRC très investi dans le projet.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un grand merci à nos partenaires entreprises : la société JCDECAUX, le Groupe BELLAMY, ESTIMPRIM, SANJIJURA, la SLBO mais aussi à la Communauté de Communes de Champagnole, la CGPME, le MEDEF, la CCI du JURA

 


 

 

Puis  Jeudi 13 mars 2014 lors d'une deuxième conférence, Jean Muller s'est adressé aux étudiants du BTS et à

quelques vendeurs du Groupe BELLAMY.

"On recherche plus de 45 000 vendeurs "a rappelé le manager.

"Dans un contexte économique très incertain,les entreprises ont besoin des commerciaux...Ils ont un rôle essentiel

en ce moment mais pour cela il faudra accepter rapidement de nouvelles pratiques commerciales,réfléchir à une utilisation intelligente des technologies commerciales et détenir une certaine culture commerciale".

Un message fort pour les étudiants car venu "du terrain" et porté par un homme passionné par son métier,et très expérimenté.

La société JCDECAUX s'est déjà penchée sur les stratégies à mettre en oeuvre pour définir des plans de formation

et de carrière pour fidéliser ses meilleurs commerciaux.

Par ailleurs,le sujet du Concours National de la Commercialisation 2014 abordera cette problématique du développement de la culture commerciale en entreprise

Les étudiants de deuxième année vont participer à ce concours et peut être livrer des informations bien utiles aux deux entreprises partenaires de ce concours, la JCDECAUX et RENAULT... 

 Malika BINET

 

 

 

 • Les étudiants du BTS NRC aident les Petits Frères des Pauvres

Depuis 8 ans déjà, l'entreprise INNOCENT organise une opération qui leur tient à cœur. Quand l’hiver pointe le bout de son nez, ils coiffent leurs petites bouteilles de smoothie d’un petit bonnet en laine*.
Pour chaque bouteille bonnetée achetée, ils reversent 0.20€ à l’association les petits frères des Pauvres pour qu’ils viennent en aide aux personnes âgées isolées.


* Pour qu’elles n’attrapent pas froid.

 

La classe de première année du BTS NRC soutient cette belle action en apportant sa contribution

Dans le cadre de leur cours de management de l'équipe commerciale,les étudiants mettront en place des réseaux de collecte de petits bonnets !


C'est pour qui ?

 

 

Un grand merci aux TRICOTEUSES !

 

Mesdames : RIPART,CARREZ,BAILLY,MENDOLA,OUALET,CART,BERNARD,SOLU,GOBET,VUILLET,DEL POSSENTE,THIBAUD,BOUQUEROD,FUMEZ,VALERO,REGARD,BRENOT,BINETRUY,CUBY,JEANNIN,

KARABAY

 

Mais aussi à nos partenaires :

- le Magasin PHILDAR de Pontarlier

- le magasin FOIRE FOUILLE de Champagnole

- le magasin ALEX TISSU DECO

- la Maison de retraite de Champagnole

- l'Eclaircie à Equevillon

 


Malika BINET


• Les  étudiants du BTS NRC en visite d'entreprise

 

 

Depuis de nombreuses années, cette entreprise jurassienne moderne et pionnière accueille les étudiants du BTS pour leur faire découvrir les ateliers de fabrication dans le cadre du cours de management des entreprises animé par Johanne TISSOT mais aussi la notion de marketing industriel dans le cadre du cours de marketing de Malika BINET. Cette année, il s’agit de garder en mémoire le succès story de SANIJURA , une entreprise qui n’a jamais cessé d’innover. Une visite qui permet de découvrir, des machines perfectionnées comme le robot de laquage qui produit des teintes colorées, du personnel très qualifié, et enfin une orchestration des tâches parfaite pour arriver au zéro défaut tout en respectant notre planète. En janvier 2014,  Franck ARBOGAST ,responsable marketing dans la société, présentera plus précisément les nouvelles orientations marketing de SANIJURA lors d’une conférence .Cependant dès cette visite, les étudiants ont pu découvrir les prémices de ces nouveaux choix stratégiques. Les gammes de meubles sont épurées et aux tendances minimalistes. Enfin, ils ont pu apprécier un showroom complètement rénové en cohérence parfaite avec la volonté de préserver l’environnement,en toile de fond les plus beaux lacs jurassiens matérialisés par des panneaux lumineux très esthétiques.

L’espace bain devient un lieu où on se sent bien, on se détend...C’est comme cela que l’on reste leader sur son marché !

 

Malika BINET et Johanne TISSOT

 

 

C'est quoi le BOKWA ?

 

Une nouvelle tendance dans le monde du Fitness qui permet de rassembler des élèves de tout âge de la Jeanne.Le principe est de tracer des lettres et des nombres avec ses pieds tout en ajoutant des éléments chorégraphiques, sur fond musical ( hits populaires )

 

 Cela donne quoi avec des élèves de tout âge de la Jeanne ?

 

 

 

 

 

Un grand merci à tous ceux qui sont venus nous encourager !

 Mais aussi à Brigitte, Elodie, Nathalie, Amélie, Claire.

 

La classe de CE2

La classe de 6ème A

La classe de 3ème A

Les étudiants de Première année du BTS NRC

  

Malika BINET

•Le meilleur étudiant en commerce de France a été formé dans notre école dixit les Dirigeants Commerciaux de France

 

                                 Vendredi 27 Septembre 2013...

 

Ultime épreuve du Concours National de la Commercialisation pour Jocelyn, soutenu par le Président des DCF de Besançon et son professeur à la Maison des Polytechniciens à Paris, un lieu mythique pour les amateurs d'élégance.

Sa présentation orale a convaincu  un jury composé de chefs d'entreprises ( ADECCO, SODEXO, L'OREAL,JCDECAUX,LA POSTE...) , et de l'Inpecteur Général de l'Education Nationale Didier MICHEL.Ils ont été nombreux à venir nous féliciter .Bruno DEMARQUAY, PDG , et la directrice de la communication de l'entreprise ADECCO ( partenaire officiel du CNC 2013 ), vont le recevoir pour affiner les préconisations suggérées lors de l'exposé oral en matière de plan communication ( cible des 18-25 ans).

Une très belle journée pour ce jeune que nous avons accompagné durant ses deux années de formation  mais aussi un avenir prometteur car le réseau des Dirigeants Commerciaux de France s'ouvre à lui...

 

La presse relate cet évènement

 

Sur le site des DCF

http://www.reseau-dcf.fr/Articles/CNC/271

Sur le site actionco.fr

http://www.actionco.fr/Breves/Les-DCF-favorisent-l-insertion-professionnelle-des-etudiants-54302.htm

Sur le site de l'académie

http://www.ac-besancon.fr/spip.php?article4452

Presse régionale

 

 

 

Malika BINET

 

 

•Les BTS participent à l'organisation du CROSS des collégiens

 

 

 

 

 

Lundi dernier les BTS deuxième année donnent un coup de main à l’organisation du traditionnel cross du collège de la Jeanne. Que ce soit au ravitaillement( Morgane, Emmanuelle) , aux intersections (Jennifer, Mathieu) pour guider les collégiens, il s prennent à cœur leur rôle. En qualité d’ouvreur ou de fermeurs des  8 courses consécutives, les étudiants en bi qualification –donc sportifs - préparant un brevet d’Etat en plus du BTS, se portent volontaires (Bérénice, Mélissa). D’autres sportifs (Alexis, ..) aussi comme les joueurs de foot courent également à motiver les plus jeunes.

 

Le cross se déroule alors dans une ambiance sympathique, sous un soleil peu présent mais avec une douceur agréable d’octobre. Ainsi, le relais se fait entre les primaires, les collégiens et les étudiants.

 

 

 

 

 

• Partage d'expérience

 

Un ancien étudiant de BTS Force de Vente de la promotion 2000  est venu partager son expérience avec les étudiants de deuxième année de BTS dans le cadre de la relation client. Commercial en machinisme agricole, dans une entreprise familiale - depuis 5 générations – de 80 personnes- qui gère 7 sites sur 3 départements de Franche Comté, ce milieu là le passionne depuis toujours.

Son entreprise se place depuis 10 ans dans le top 30 des concessions françaises en terme de chiffre d'affaires.

 De la petite remorque à accrocher derrière un tracteur tondeuse jusqu’à la moissonneuse batteuse, il vend toute taille de machine.

Effectivement, notre situation géographique faisant, le domaine agricole n’est pas  suffisamment connu chez les jeunes comme orientation professionnelle alors qu’un certain nombre d’embauches a lieu chaque année.

Après avoir expliqué comment abordé le milieu agricole, le commercial a bien insisté sur la confiance client, la pérennité de la relation à maintenir et le respect mutuel avec son interlocuteur. Il a bien su dire aux jeunes que l’important est d’écouter le client, le faire parler par des questions ouvertes, s’intéresser à lui, et être positif et dynamique. Que finalement l’acte de vente lui-même ne représente que 20 % de l’entretien et que le reste s’instaure par le climat de confiance, la discussion, le relationnel….une autre façon d’aborder la fonction commerciale.

Un grand merci à Vincent Jannot pour sa disponibilité.

 

Nadine BERGERET

 

 

  

  

 

• Jocelyn MICHAUD,sélectionné à la Finale Nationale du  Concours National de la Commercialisation 2013

 

Le Concours National de la Commercialisation est une compétition organisée chaque année par les DCF. Elle permet à des étudiants en marketing et commerce de la France entière de concourir sur un cas concret d’entreprise.

Organisée en collaboration avec le Ministère de l'Education nationale et le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, cette compétition s’adresse à tous les niveaux de formation via deux catégories : BAC+2/3 et BAC+4/5.

La problématique commerciale, proposée chaque année par le partenaire de l'édition ( cette année l'entreprise ADECCO) , est dans un premier temps traitée à l'écrit. Cette étape  qui récompense localement les meilleures copies est suivie d'une sélection régionale .Cette année encore, après Laurine MATTHIEU en 2011, Jimmy GAGLIARDI en 2012, c'est la copie d'un étudiant  de notre école qui a été choisie pour représenter la Franche Comté à Paris .Il y avait  200 copies.

Un beau palmares en 2013 pour cet étudiant, titulaire d'un Bac professionnel  sacré meilleur étudiant pour le projet commercial lors des Olympiades de la Vente 2013 à Besançon, puis lauréat régional lors du CNC 2013.L'aventure peut se poursuivre à Paris  en septembre.

Ce jeune préparera à la rentrée prochaine un MASTER à l'IPAC Annecy en Commerce International et Entreprenariat.

 Lundi 17 juin 2013 , nous avons été reçus par la délégation Franche Comte des DCF.Mr Pascal DUPONT,

Président des DCF Franche Comté et Mr Hervé SYLVESTRI , Responsable de l'organisation du CNC au niveau Franche Comté ont félicité Jocelyn très chaleureusement .Il a reçu également son prix, un chèque.

Encore une belle fierté pour notre école, pour son professeur de Gestion de Clientèles et Management mais aussi  pour sa maman présente lors de la cérémonie.

 

 

 

 

 

Des nouvelles de notre lauréat, sa copie fait partie des trois meilleures de France !

Il se rendra à Paris, vendredi 27 septembre 2013 pour un grand oral face à deux candidates. Un jury, composé de professionnels et de représentants de l'Education Nationale ( Didier MICHEL...), évaluera leurs prestations .

 

 

 

 

Malika BINET

 

 

 

© 2011-2017 Groupe Jeanne d'Arc • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales