Accueil > Lycée Général Technologique > Ouverture sur l'extérieur
Jeanne d'Arc Champagnole
Jeanne d'Arc Champagnole

Ouverture sur l'extérieur

g

 

 

 

g

Les terminales STMG découvrent la filière agri éthique

 

Notre statut de citoyen doit nous réfléchir quant à la façon de consommer. En se rendant sur place au moulin, en fait à la boulangerie la « Main à la pate » nous découvrons non seulement la fabrication de pains et croissants mais toute la filière en amont qui permet d’avoir un pain de très haute qualité dont le blé n’a ni été poussé à l’engrais ni nettoyé aux pesticides.

Les agriculteurs ont un revenu assuré sur 3 ans indépendamment de leurs récoltes et du cours du blé. C’est le principe même du commerce équitable Made in France ou encore local.

Madame Gindre, une des responsable de la filière agri éthique de la boulangerie qui nous a reçus, aborde tout naturellement la responsabilité sociale et sociétale de son entreprise et notamment les aménagements prévus pour faciliter le travail des employés et éviter le troubles musculo squelettiques. Fortement engagée dans cette action et pionner sur la ville de Champagnole, elle défend avec conviction les valeurs qui animent ce label. D’ailleurs quelques événements de communication ont eu lieu afin d’avertir le consommateur  (label sur l’emballage du pain, animation commerciale, ..)

Par conséquent nous essayons de participer au tissu économique local, de nous y investir et d’être des consomm- acteurs avertis.

g

Apres toutes ces explications, nous goutons au pain de céréales et repartons ravis de cette sortie. Nous n’avons plus qu’à poursuivre en classe le travail débuté sur ce thème et remercier madame Gindre pour son accueil chaleureux.

 

Léa, Coline, Théo, Hugo, Gwendoline, Emilie, etc     Nadine Bergeret et Remy Limagne

 

 

m

m

m

 

 

Voyage à Cardiff

 


Secondes, Premières, Terminales

 

01-06 mai 2017

ggg

 

 

32 élèves accompagnés de 3 professeurs ont pris l'avion à Genève pour Bristol ce lundi 1er mai, pour s'immerger durant six jours dans la ville de Cardiff et ses environs au Pays de Galles. Un moment fort dès le départ pour ceux qui ont pris l'avion pour la première fois ! Accueil (en Anglais) à l'auberge de jeunesse YHA Cardiff Central, et découverte de la ville le soir même.

d
d
g
Une semaine sans pluie, pour arpenter la ville, à pieds (beaucoup), en bus (un peu), et ses sites prestigieux comme le reposant Bute Park,  the Castle, the Principality Stadium et ses 74500 places, et bien sûr le "shopping" inévitable au centre-ville... g g

 

g

Balade à la baie de Cardiff, Mermaid Quay, et visites guidées du Millenium Center et des coulisses de son grand théâtre, et de l'assemblée nationale galloise, the Senned, où certains ont pu assister à une séance de débat. The Doctor Who Experience n'a pas laissé indifférents les amateurs !

 

g
g g Un peu plus loin, voyage dans la temps au musée d'Histoire Nationale de St Fagan's, et grand souvenir de la descente dans la mine de charbon de Big Pit à Blaenavon... Expérience insolite que cette immersion dans le monde des mineurs du 19ème siècle ! Germinal n'est pas loin...

g

Et pour finir, bain de mer au village international des sports ! Il fallait oser le kayak et le rafting par une température avoisinant dix degrés.

Ils ignoraient que c'était impossible, alors ils l'ont fait !

Pour conclure ?

Ces chaleureux témoignages...

g g

p

p

p

 

Raid ski 2017 en direct

p

Jeudi 26 janvier

Le raid est fini. Jeudi matin nous avons skié jusqu'à 13h30 puis retour pour manger et ménage au gite !
Séjour magnifique, paysages magnifiques, superbe soleil, quelle belle leçon de vie en groupe ! Rendez-vous l'année prochaine

i i

 

Mercredi 25 janvier

 Encore une belle journée ensoleillée. Les élèves et les profs ont skié sans interruption en grignotant sur le pouce sur les pistes !
Tout le monde se repose enfin après une journée sportive ! Plus qu'un seul jour mais que de souvenirs !

i i

 

Mardi 24 janvier

Le séjour ski lycée a commencé,
les lycéens sont ravis ,
le soleil et la neige sont au rendez-vous.
Encore deux journées pour profiter.

 

m

m

 

My Seconde : atelier entreprise : Bonglet

 

mm Afin de poursuivre l'atelier "entreprise "  et pour changer de concept c'est la classe de « My Seconds » qui recevait aujourd'hui et dans leurs locaux le responsable des achats de l'entreprise BONGLET  de Lons le Saunier. Cette entreprise  présente  au salon Made in Jura a un réel savoir faire dans le second œuvre : l'isolation thermique par l'extérieur.
Après avoir présenté son entreprise, ses différents labels et certifications, ses marchés, c'est le métier d'acheteur qui intrigue.
De nombreuses questions fusent et nous apprenons que l'acheteur ne fait pas que négocier mais doit pérenniser une relation durable avec ses fournisseurs. L'affect a une importance capitale aussi dans les affaires. De même, le prix n'est pas le seul facteur de discussion, la vente "one shot" ne peut pas être durable, d’autres éléments se prennent en compte.
Ainsi le long terme est à privilégier, l'honnêteté, la franchise et du bon sens dans les affaires. Pour faire profiter de cette intervention, quelques élèves de terminale de spécialité Mercatique, et des BTS Première année ont été invités à participer à cette journée sachant que certains d'entre-eux peuvent s'orienter et dans une filière commerciale et comme d'acheteur.


Ronan, Fanny,Maeva, Wassile,  Killian, Audrey, Théo, Lara, Lucas, Océane, Joël, Lisa... et Nadine Bergeret

m

Les restaurants du coeur

 

Les lycéens de seconde générale ont visité dernièrement les restaurants du coeur de Champagnole.
Ils ont été accueillis par le responsable Mr Perrier, qui a pris de son temps pour bien expliquer le fonctionnement de cette association qui a une gestion proche de celle d'une entreprise.

dd

En effet, le centre de Champagnole est aussi le centre de distribution départemental. Il est donc indispensable d'être  rigoureux au niveau de la logistique et du management.

Les jeunes ont pu également comprendre que les bénéficiaires sont sélectionnés après un entretien scrupuleux. D'autre part, les personnes qui viennent au restaurant du coeur le font car ils ne peuvent pas faire autrement. Les restaurants du coeur ont été créés en 1985 par Coluche pour donner un complément alimentaire aux personnes en difficulté temporaire ou durable, mais surtout un lien social essentiel pour remonter la pente.

Il est à noter que des lycéens se sont renseignés  pour devenir bénévoles. Mr Perrier a bien insiste que tout le monde peut le devenir même si c'est quelques heures par semaine.

mm On peut aussi donner de la nourriture, des vêtements mais aussi des jouets en cette période de Noël. Par contre il faut que ces dons respectent les bénéficiaires, et comme l'affirme Mr Perrier on doit donner "ce que nous même aurions envie de recevoir". mm

Pour finir, il faut noter que spectacle annuel au profit des restaurants du coeur aura lieu le 17 février prochain a l'Oppidum de Champagnole. D'autre part la collecte nationale aura lieu les 10 et 11 mars 2017, alors n'hésitez pas à donner , des personnes en ont besoin !

 

Jean Michel DUVAL

m

m

m

Atelier "My Seconde"

 

Jeudi 1er décembre 2016 a débuté l’atelier de la classe de Seconde sur le "Parcours entreprises". Cet atelier fait suite à la visite au salon « Made in Jura » d’octobre où un grand nombre d’entreprises jurassiennes exposaient leur savoir faire pour le faire savoir.

L’objectif de l’atelier est de faire découvrir aux élèves le monde professionnel, les richesses dont regorgent les entreprises de notre département, l’impact qu’elles ont sur l’économie locale, nationale voire internationale. L’ouverture au tissu industriel local enrichit leur culture générale et permet de comprendre comment fonctionne les entreprises et comment elles recrutent. En effet, aujourd'hui la classe prépare sa premièere visite d’une industrie multinationale de Champagnole Erasteel. Celle-ci appartient au groupe Eramet et est davantage connue sous le nom « les aciéries ». Les élèves préparent en amont donc en classe leur visite en se rendant sur le site web. Puis pendant  la visite, la classe est reçue par le directeur du site Monsieur Kubzack et la responsable « sécurité hygiène environnement »
m
m

Avec leur équipement de protection sur la tête, les oreilles et les chaussures de sécurité, les élèves doivent faire attention à « ce  que je vois, ce que j’entends, ce que je sens ». Enfin en aval « ce que je ressens », ils  débriefent collectivement sur « ce qui m’a plu, et  ce qui m’a déplu. »

Les jeunes sortent surpris et contents de leur visite, n’imaginant pas que dans leur petite ville une entreprise avait autant de gros clients importants tels Airbus, autant de savoir faire et de certifications.
Ils pensent déjà à la prochaine intervention d’un professionnel jeudi prochain.

Lisa, Joel, Killian, Luca, Lara, Océane Ronan, Audrey, Maeva,Théo, Wassile, Lucie, Fanny, etc. et  Nadine Bergeret

 

m

m


Les emballages nous emballent- ils vraiment ?

 

Les terminales STMG Mercatique sont ils ressortis emballés de leur visite à la  « Maison de la Vache qui rit » à Lons, vendredi 30 septembre 2016 ?
L’exposition temporaire relative aux emballages et proposée actuellement par le groupe BEL « le visiteur emballé » est au programme de Terminale. Certes, des informations commerciales mais aussi techniques doivent apparaitre obligatoirement sur la boite du produit. Surtout l’exposition vise à nous mettre en garde sur l’emballage, le sur emballage et la pollution commerciale auxquels nous devons faire face.

 

m m Ainsi, nous nous sommes laissés guider dans les locaux en admirant d’abord l’architecture du bâtiment, le mur végétal intérieur puis les caves de l’histoire familiale du groupe BEL et les différentes étapes de production du fromage fondu. Que ce soit les panneaux signalétiques, les films et les différentes affiches, tous donnent beaucoup d’informations enrichissantes.
A l’étage, l’évolution du conditionnement, de la publicité sous ses différentes formes (sponsoring, produits dérivés…) donnent une large idée de l’importance prise dans le monde par la portion de « vache qui rit » de seulement 15 grammes !
Et il s’agit d’un produit purement jurassien, d’une multinationale de proximité, un des produits alimentaires les plus connus au monde, et aussi le plus contrefait. Un poids plume qui pèse lourd sur le marché.

Ainsi, entre la contrefaçon, la stratégie commerciale adoptée par le groupe, l’adaptation du produit selon le pays, la communication commerciale... un vrai cours de marketing est donné « in situ ».
D’ailleurs certains élèves ont ri de voir l’emballage du fromage tel qu’il est vendu au Maroc, au Japon et les goûts tels que crevettes, oignons, paprika ou fraise proposés aux clients.
Enfin ils ont apprécié la dégustation finale !

La théorie suivra alors en classe après qu’ils aient découvert la réalité de terrain.

Une expérience à renouveler au cours de laquelle chaque élève est reparti avec un sac à main ou sac à pain fabriqué en emballage de « Vache qui rit  » bien sur !!
 

Marilou, Fabio, Lisa , … et Nadine Bergeret leur enseignante

 

Le matin même, les élèves de terminale STMG se sont rendus au tribunal correctionnel de Lons le Saunier pour assister à une audience.
Ils ont découvert le fonctionnement réel de la justice qui est parfois surprenant, par exemple les nouvelles technologies sont de plus en plus utilisées, tel a été le cas d'une partie civile (victime qui demande réparation), détenue en prison a pu s'exprimer en direct par visio-conférence.
Sinon les élèves ont pu mieux comprendre le rôle du greffier, de l'huissier de séance, du juge, des avocats et du procureur de la république qui demande les peines pénales.
Les affaires traitées étaient très diverses, elles concernaient des cas de violences avec armes, de rébellion, de recel de bien volé, de menace de mort, d'abandon de famille (non paiement d'une pension alimentaire), de récidive de conduite avec de l'alcool.
Les jeunes ont pu constater que le passé du prévenu et son attitude ont une influence sensible sur le juge et le procureur de la république.
En conclusion, un cours de droit en direct et une bonne expérience pour ces jeunes ou futurs majeurs.  


Jean Michel Duval

m

m

 

Semaine de l'industrie à Besançon


 

 

Initiation à la fabrication et à l'impression 3D au Fablab pour les terminales SIG

 

Mardi 26 janvier, les élèves de terminale SIG se sont rendus au Fablab de Champagnole.
 Le Fablab (contraction de l’anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication »  est un espace de rencontre et de création collaborative où les passionnés de l’informatique ont à leur disposition toutes sortes d’outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d’objets en trois dimensions.
dd
ff C’est dans ce cadre que nous avons été reçus par Mr Alain Gicquaire, président du Fablab. Il nous a formé à l’utilisation du logiciel Sketchup et nous avons pu ainsi concevoir un porte-clés 3D à l’effigie de notre classe SIG. L’impression étant très longue nous retournerons au Fablab découvrir l’aboutissement de notre création. L’impression en 3D est une autre manière de travailler l’informatique et les élèves ont été très heureux de pouvoir mener à bien ce projet sur une courte durée (2 heures).

Lors de cette matinée, nous avons également pu découvrir d’autres projets du Fablab comme la construction d’un Raspberry (un ordinateur miniature coûtant 35 €). Nous avons également pu rencontrer Sylvie Vermeillet, conseillère départementale qui a partagé avec nous ce moment convivial de conception de notre porte-clés et Clément Pernot, président de la Communauté de Communes et du Conseil départemental qui nous a encouragé dans notre projet.

Merci beaucoup à mr Gicquaire pour nous avoir fait partager sa passion.

gg


Emre, Gregory, Marion, Mickaël, Florence et Johanne Tissot

m

m

m

Les élèves du lycée technologique sous le charme de la capitale andalouse

Les horaires espagnols : une singularité en Europe !
Les lycéens du lycée Jeanne d'Arc se souviendront longtemps de leur séjour à Séville, la capitale andalouse. Du 14 au 21 janvier, ils ont vécu au rythme des espagnols, une exception en Europe ; le petit déjeuner  a surpris et séduit la plupart des élèves : on a coutume en Espagne de  commencer la journée sur une terrasse ensoleillée  autour d'un jus d'orange pressée frais, une tartine d'huile d'olive-tomate-jambon ibérique et d'un "café solo" ou "café con leche". La pause déjeuner, quant à elle,  a lieu entre 14h30 et 17h et le dîner commence rarement avant 21h30...
m

 

 

 

m

Les jeunes ont apprécié les tapas, cette tradition espagnole de manger des petites portions de différents plats avec ses amis ou sa famille en sortant du travail ; chaque bar à tapas propose des spécialités différentes (calamars, poisson frit, chorizo, tortilla, anchois...) et la plupart des gens mangent debout.

 

Séville, une ville mythique
Pendant 7 jours, les élèves, accompagnés de Mesdames Tissot et Pourcelot,  ont arpenté les rues de la ville à pied ou à vélo à la découverte de sa riche histoire culturelle. Ce fut un réel bonheur de se promener dans le quartier de Santa Cruz avec ses ruelles pavées et ses patios fleuris et de découvrir de véritables joyaux architecturaux tels que le Palais de l'Alcazar et ses jardins, la Cathédrale et sa Giralda, les arènes où ont lieu les corridas d'avril à octobre. Séville, c'est aussi d'innombrables jardins luxuriants, des orangers et des citronniers qui parsèment les rues, de la musique à chaque coin de rue, le ciel bleu et le soleil, la bonne humeur communicative des sévillans...

Un des endroits préférés des champagnolais est la "Plaza de España" : c'est une place grandiose qui forme un demi cercle et sur laquelle s'élèvent les installations bâties pour l'exposition  hispano-américaine de 1929. Les andalous ont l'habitude de faire de la barque le week-end dans les bassins se situant devant la place... Les jeunes champagnolais ont particulièrement apprécié cette activité inattendue au cœur de la ville. m

Le flamenco
Un moment fort du séjour fut la soirée flamenco-tapas dans un restaurant adjacent à la Cathédrale : un spectacle de flamenco d'une grande qualité proposée par des professionnels a laissé sans voix la jeunesse champagnolaise. Le flamenco est à la fois un chant, musique et danse. Le flamenco peut exprimer une grande variété de sentiments allant de la profonde tristesse à la joie. Lorsque les artistes parviennent à oublier ce qui les entourent et à transmettre leurs sentiments aux spectateurs, on parle de "duende"...  Cet état d'esprit a été atteint...
 

Un reportage
La dernière journée du séjour a été consacrée à la réalisation d'un reportage vidéo et photos sur Séville. Il revient aux élèves de laisser exprimer leurs talents...

Le clip ici !

m

m

m

m

Coupe du monde de combiné nordique 2016

 

Depuis plus de 10 ans, le Lycée Jeanne d’Arc a développé des partenariats au niveau du ski nordique. En effet, de nombreux skieurs du Pôle France de Prémanon ont préparé leur bac à Jeanne d’Arc.
D’autre part, le BTS NRC (Négociation Relation Client) a créé un BTS bi-qualification où les étudiants peuvent préparer en parallèle le BTS NRC et le Brevet d’Etat de ski nordique.
De plus, cette année nous accueillons deux étudiants, Loïc ARBEL et Clément BULLY, qui sont respectivement en équipe de France de moto de vitesse et d’enduro.




Profitant des liens avec des sportifs de haut niveau, le lycée a organisé une sortie à la Coupe du Monde de combiné nordique de Chaux Neuve le vendredi 22 janvier.

Les jeunes ont pu assister au saut de réserve, qui est pris en compte pour les compétitions du week-end en cas d’impossibilité de saut le samedi et dimanche en raison des conditions climatiques défavorables (vent fort, brouillard…)





Le but était de soutenir François BRAUD, vice champion du Monde et champion du monde en team sprint avec Jason LAMY CHAPPUIS à Falun en 2015 et leader de l’équipe de France depuis le départ de Jason LAMY CHAPPUIS, qui a préparé son bac STMG en 2005 au Lycée Jeanne d’Arc.
Les élèves ont également pu encourager Samuel GUY qui a obtenu son bac STMG et son BTS NRC dans l’établissement et Laurent MUHLETHALER, grand espoir du combiné nordique français, actuellement étudiant en BTS NRC à Jeanne d’Arc. Ils ont pu aussi admirer les autres français Maxime LAHEUTE, Geoffrey LAFARGE et le jurassien de Morbier Tom BALLAND, fils de Philippe et neveu de GUY et Hervé BALLAND, grands noms du ski de fond jurassien et français.
b



Les jeunes ont pu par ailleurs apercevoir tous les grands noms du combiné nordique actuels, FRENZEL, MOAN, WATABE… et se rendre compte de l’organisation d’une compétition mondiale.
Cette sortie avait aussi pour objectif de faire découvrir aux collégiens et lycéens le combiné nordique. Ils ont été impressionnés par cette discipline où les compétiteurs font des sauts de plus de 100 mètres à des vitesses proche de 100 km/h.
Pour finir, ils ont pu prendre quelques photos avec les certains avec les champions français, de quoi susciter sans doute quelques vocations de compétiteurs ou de supporters. A noter que toutes les photos seront visibles sur le compte facebook du lycée technologique « stmg champagnole »

Jean Michel DUVAL

Laurent Mulhethaler en compagnie de collégiens





les 1ères STMG et Terminales SIG à Lons

 

Mardi 24 novembre au Conseil départemental  du Jura :
Nous avons pu effectuer cette visite grâce à un accueil très sympathique de la part de Isabelle Tissot et Philippe Lemoine que nous remercions vivement.
Nous avons découvert la salle du conseil ou Mr Lemoine nous a expliqué les différents rôles du conseil départemental du Jura. L’informaticien du conseil nous a ensuite fait découvrir le serveur et tous les éléments qui le composent.
Pour terminer, nous avons pu admirer le hall du conseil et son exposition de photos très jolies et très diverses.
fff
m
bbb bbb
mm

Puis au  village numérique au carrefour de la communication,
où nous avons pu discuter avec des informaticiens réseaux, des hébergeurs, des webmasters et des graphistes. Nous avons également pu essayer des lunettes qui permettent une vision en 3D.

Après un repas très gastronomique au Mac Donald !!! Qui nous a permis notamment de nous réchauffer !!! Nous avons pu assister à la conférence sur « Améliorer votre sécurité ! Evitez les pièges de l’Internet en 2015 ! ».

François Bonneville de l’entreprise ARICIA nous a fait découvrir ce qu’est la Cyberdépendance, les professionnels se sentent dépourvus sans un accès internet, un smartphone et un ordinateur. Ils utilisent les mails de manière abusive en y stockant des documents confidentiels d’importances, ils n’ont plus accès à leur données sans connexion et prennent des risques considérables face au vol de données et à l’utilisation possible par un tiers telle que l’usurpation d’identité.

Jean-Claude Louis de NETMIND nous a fait découvrir les différents attaques possibles : Intrusion, sniffing, brute force ou hameçonnage et nous a expliqué comment se protéger de tous ces risques.
Julien Escario de l’entreprise AZYLOG nous a parlé de l’évolution au fil des années (depuis le XVIème siècle !!!) des différentes formes d’escroqueries : la prisonnière espagnole, la cavalerie, pyramide, Lustig qui a vendu la tour eiffel ou Madoff. Il nous a ensuite expliqué comment éviter les risques au niveau des achats sur Internet.
Le Major David Fourcade de la Police Nationale nous a ensuite parlé de la Cybercriminalité sous toutes ses formes et des risques pénaux encourus. Il nous a également expliqué les différentes façons de traquer ces cybercriminels.
Merci à toutes ces personnes et à Mme Albane Martin pour son invitation au village numérique.
 

 

Les élèves de 1ère STMG et terminale SIG et Mme Tissot

 

m

m

m


1ère sortie des 2nde GT à Nans sous Sainte-Anne

 

Jeudi 24 septembre 2015 : découverte de la Taillanderie, et du Comté. Une après-midi passionnante !

Suivez-nous sur facebook : https://www.facebook.com/2ndeLJA

 

c c c

 

 

 

 

 

 

 

c c c

 

 


La STMG's team au Pays de Galles

 

bb

Du 20 au 24 avril 2015, les trois classes de 2nde, 1ère, et Terminales du lycée techno se sont rendues en avion à Cardiff au Pays de Galles.

 

Voir le montage vidéo réalisé par

Emre Aydin !

p

p

Les lycéens de Jeanne d'Arc fêtent les vacances

A l’occasion du début des vacances de février, les collégiens, lycéens et étudiants du Centre scolaire Jeanne d’Arc ont assisté à un concert à la salle de l’Oppidum de Champagnole. Cet événement permet de fédérer et de créer des liens entre tous les membres de l’établissement.

La première partie était assurée par un groupe formé spécialement pour l’occasion. Il était composé de Joffrey POINTURIER à la guitare, Grégory OLIVIER, à la guitare et au chant, tous les deux élèves de 1ère STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion). Ils étaient associés au CPE du lycée, Michel Gardien, à la batterie et à Boris BUZER, professeur de musique à Pont du Navoy, à la basse. A voir sur Youtube !
hh

Malgré seulement trois heures de répétition, le groupe a enflammé la salle par sa prestation qui en épaté plus d’un !
Quant à la seconde partie, c’est Gilles PETITJEAN, bien connu dans la région puisqu’il est le chanteur emblématique des groupes « Ivanov » et « les Spiders ». Ceux-ci animent depuis 40 ans les bals du Haut Doubs (ils seront le 5 septembre prochain à Champagnole).

h

Quant à Ivanov, nombreux sont ceux qui se souviennent  de leur tube « Les Nuits sans soleil », classé à la 7ème place du top 50 en 1989.
Gilles PETIJEAN était accompagné de Gilles LE FAUCHEUR au clavier.
Ils n’ont pas laissé longtemps insensibles le public, qui a apprécié la qualité des chansons de leur dernier album (ivanovlechanteur.com), la voix exceptionnelle et les talents de show man de Gilles PETITJEAN.

Il est à noter que ces deux musiciens sont venus bénévolement, juste pour le plaisir de jouer devant un jeune public et transmettre leur passion.

Ce concert, à l’initiative  de Jean Michel DUVAL, professeur d’économie et Gestion, était organisé par les classes de seconde Générale, de 1ère STMG et de Terminale STMG. « Une telle manifestation permet aux jeunes de mettre en application les notions de gestion, management, communication, économie, droit, mercatique, informatique dispensés dans la filière tertiaire. Rien de tel pour comprendre l’importance des connaissances acquises dans les cours».
A n’en pas douter, tous garderont un excellent souvenir de cet après-midi festif !

 

m

m

Au village numérique

 

Le 18 Novembre 2014 les élèves de 1ère STMG et de Terminale SIG ont eu le plaisir de visiter le Village Numérique JuraTIC qui s'est déroulé à l'Oppidum de Champagnole.
Nous avons  découvert le savoir-faire de plus de 20 structures des TIC du Jura. Dans le cadre de notre formation en terminale SIG, nous avons pu échanger avec des professionnels du e-commerce qui étaient étonnés du niveau de connaissances de nos élèves en programmation.

bb

Nous avons aussi eu l'occasion d'obtenir des conseils lors des Webdatings, et expérimenter les nouvelles technologies dans l'espace d'innovation. Notamment  les oculus qui nous ont fait découvrir un monde virtuel, les drones, les tables interactives, les imprimantes 3 D…

En début de soirée, à 19h00, Frédéric Cavazza a animé la conférence sur "Facebook, Viadeo, LinkedIn... Les réseaux sociaux vecteurs de business". Nous avons découvert les différents média sociaux, les dangers et la meilleure façon de les utiliser pour les entreprises et commerces.

Cette conférence nous a permis de rencontrer des professionnels du numérique et de mettre en pratique une partie de notre programme. Merci à JuraTIC pour son invitation.


Mme Tissot et ses élèves de 1ère STMG et terminale SIG

11
11

Smoby : du lycée Jeanne d'Arc à l'entreprise innovante

 

« Toboggans, bacs à sable : c’est maintenant qu’on fabrique les jouets d’été ? »

« Vous recyclez toutes les chutes de plastique ? – Oui, les "contre-dépouilles" à la sortie des souffleuses sont réintroduites à 100% dans la matière première »

« Mieux que les feux de circulation, le système de gestion des flux de pièces arrivant des différentes machines sur le "tapis roulant" de 400 m, le plus long convoyeur de France ! »

gg Les jeunes du lycée général et technologique Jeanne d’Arc de Champagnole n’ont pas manqué d’occasions de s’étonner et de s’instruire lors de la visite de l’usine Smoby Toys à Arinthod organisée le 18 novembre dans le cadre de la semaine Ecole-Entreprise prévue par le ministère de l’Education Nationale et le MEDEF.
Deux classes de terminale STMG et de BTS NRC 1ère année ont ainsi découvert un des fleurons de l’économie jurassienne et régionale, la visite s’inscrivant parfaitement dans le thème 2014 de la semaine Ecole-Entreprise : « Innovation, numérique, ouverture internationale ». Une occasion également pour le centre scolaire Jeanne d’Arc d’encourager les lycéens de terminale et les étudiants en BTS à renforcer les liens entre études secondaires et supérieures. gg
gg Au long de la visite, accompagnés par Patrice Manin, directeur du site, et Angelo De Marco, responsable environnement-sécurité, les jeunes ont sillonné les 35 000 m2 de cette usine leader de la fabrication de jouets, à la pointe des technologies de la plasturgie, mais également classée pour la protection de l’environnement. Ils ont suivi le « flux matière », du stockage des moules au départ des camions, en passant par les ateliers de soufflage et d’injection, le "semi-fini", l’assemblage et le stockage des produits finis…

De retour à Jeanne d’Arc, lycéens et étudiants prolongeront cette journée "hors les murs" à travers les cours d’économie, management, mercatique, gestion des ressources humaines, gestion des systèmes informatiques. Mais la visite donnera lieu également à des réflexions en classe de philosophie pour les Terminale et en "culture-expression" pour les BTS.

Sylvie Menneteau Colomer

Vache qui rit au menu !


« Vachement bien » ! Se sont écriés  ce jeudi 16 octobre 2014,  les jeunes  en sortant de la « Maison de la Vache » qui rit à Lons le Saunier.

La classe de Terminale Marketing du lycée Jeanne d’Arc s’est laissée guider dans les locaux en admirant d’abord l’architecture du bâtiment, le mur végétal intérieur puis à l’intérieur des caves l’histoire familiale du groupe BEL, et les différentes étapes de production du fromage fondu. Que ce soit les panneaux signalétiques, les films et les différentes affiches, tous donnent beaucoup d’informations intéressantes.

A l’étage, l’évolution du conditionnement, de la publicité sous ses différentes formes (sponsoring, produits dérivés…) donnent une large idée de l’importance prise dans le monde par la portion de vache qui rit.

L’intérêt de cette visite est qu’il s’agit d’un produit purement  jurassien, puis un des produits alimentaires le plus connus, le plus exporté et le plus contrefait dans le monde entier.

Ainsi, entre la contrefaçon, l’adaptation du produit selon le pays, la communication commerciale un vrai cours de marketing  leur a été donné.

D’ailleurs certains élèves ont ri de voir l’emballage du fromage tel qu’il est vendu au Maroc, au gout crevettes ou tel que les Américains l’apprécient à savoir  aux oignons ou au paprika.

Enfin ils ont apprécié la dégustation finale !

La théorie suivra alors en classe après  qu’ils aient découvert la réalité du terrain.

 Une expérience à renouveler, vachement bien et si près de nous !

Cécile, Marie, Margaux, Samia, Jawad, Clément, Nadine Bergeret enseignante

Antigone

Vendredi 21 mars, une trentaine d'élèves du lycée technologique ont assisté - et participé !- à une représentation théâtrale de ANTIGONE, par Jean Cocteau d'après Sophocle.

 

Antigone et Créon s'opposent et s'obstinent. Leur détermination les précipitera vers une inexorable solitude, entraînant dans leur chute ceux qu'ils aiment...

 

C'est la compagnie Le Théâtre Affamé de l'université de Besançon, composée d'étudiants en Arts du spectacle et Cultures du monde, qui est venu nous offrir cette représentation.

 

Le spectacle s'est conclu par un échange détendu et convivial entre les lycéens et les acteurs et techniciens, conduits par Jay, metteur en scène.

 



Découverte du tribunal correctionnel de Lons le Saunier

 

Vendredi 27 septembre 2013

 

Dans le cadre de leur formation tertiaire, une heure trente de droit est dispensée par semaine aux élèves de terminale STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion).

Afin d’approfondir et de mieux appréhender les notions juridiques liées aux responsabilités civile et pénale, une sortie au tribunal correctionnel de Lons le Saunier a été organisée.

 

Les élèves ont pu découvrir le fonctionnement d’une audience publique et se rendre compte concrètement des rôles du juge, du greffier, du Procureur de la République et des avocats.

 

Les affaires jugées étaient diverses, elles concernaient un accident du travail, une conduite automobile en état alcoolique, un délit de fuite, des faits de violence conjugale.

Les sanctions étaient de deux ordres, tout d’abord au niveau pénal des amendes et/ou de la prison avec ou sans sursis. D’autre part, sur le plan civil, des dommages et intérêts sont exigés pour réparer les préjudices causés aux victimes.

 

Les élèves sont ressortis impressionnés de l’audience, ils se sont rendus compte concrètement des conséquences en cas de non respect des lois. De plus, le Procureur de la République a bien insisté sur le but pédagogique des sanctions pénales qui sont surtout dispensées pour éviter la récidive.

 

A la suite de cette visite au tribunal correctionnel, un débriefing en classe a été réalisé afin de revenir sur les affaires jugées, de connaître le ressenti des jeunes, d’expliquer et préciser certains points.

 

Cette expérience est très positive, pour preuve les élèves ont insisté pour retourner au tribunal d’ici la fin de l’année.

 

Jean Michel Duval

 

 

Commerce équitable pour les Terminales STMG

Les élèves de Terminale Mercatique de Jeanne d’Arc se sont rendus vendredi 4 octobre à la boutique « Artisans du monde»  à Champagnole, non pas pour faire du shopping mais pour étudier ce réseau de distribution associatif et militant qui défend depuis 35 ans une vision engagée du commerce équitable.
La mercatique humanitaire est une partie de leur programme à l’examen du baccalauréat. Par conséquent, comment ne pas associer terrain et théorie ? Les élèves ont été accueillis par deux bénévoles actifs, Monsieur Claude Pianet (à l’origine d’Artisans du Monde sur Champagnole) et Chantal qui tiennent quelques après-midis par semaine la boutique. Ainsi ils leur expliquent qu’Artisans du Monde défend une vision engagée du commerce équitable, vend des produits alimentaires, propose une offre globale de produits 100% équitables : épicerie sucrée et salée (café, chocolat, jus de fruits...), large choix de produits artisanaux (bijoux, décoration…), trois gammes de produits de beauté.


Artisans du Monde s’inscrit dans une démarche de formation citoyenne ouverte à tous. Son objectif est la construction d'un regard critique sur les dysfonctionnements du commerce international, et une citoyenneté active. Artisans du Monde sensibilise et associe les citoyens à travers des campagnes de pression en direction des décideurs économiques et politiques. Ils défendent des positions en faveur des droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux.

Pour Artisans du Monde, le commerce équitable est avant tout un partenariat humain entre organisations au sud et au nord, qui militent pour la mise en œuvre concrète d’une économie sociale plus juste et plus solidaire. Il s’agit donc ici d’un partenariat commercial mais aussi de partager une vision politique d’une économie mondiale plus juste et plus solidaire.

L'éducation au commerce équitable s'inscrit donc pleinement dans l'impulsion nouvelle donnée à l'éducation au développement par le Ministère de l'Éducation Nationale, à travers trois concepts, qui font désormais partie intégrante de la formation de tous les élèves, de la maternelle au lycée : «Éducation à l'Environnement pour un Développement Durable» (EEDD), «Éducation au Développement et à la Solidarité Internationale» (EDSI), «Éducation à la citoyenneté».

Chaque année, le Bulletin Officiel de l’éducation nationale valorise l’éducation au développement et à la solidarité internationale et l’éducation au développement durable, comme étant des composantes de la formation des jeunes ; et incite les élèves à mener des actions pédagogiques sur ces thématiques.

Ainsi, cette rencontre fut riche au niveau connaissances scolaires mais très riche au niveau personnel et humain et avec un accueil chaleureux. Les élèves retiendront que le commerce peut être solidaire et s’inscrit alors pleinement dans les valeurs de Jeanne d’Arc « L’envie de bien faire »  Une très  bonne expérience à renouveler avec des jeunes.

 

Nadine Bergeret enseignante de mercatique

 

 

Semaine du Développement Durable 2013, des étudiants et lycéens de la Jeanne reçus par les dirigeants d’IKEA Dijon

 

Dans le cadre de la semaine du développement durable 2013, la classe de BTS NRC deuxième année et la classe de Première Sciences et Technologies du Management se sont rendus à Dijon.

Une action pédagogique ( une conférence et une visite du point de vente ) qui a pour objectif de faire découvrir l’entreprise pour les lycéens en prenant appui sur le cas réel d’une enseigne commerciale, leader sur la marché du mobilier de maison en kit . Et pour les étudiants la possibilité de consolider des savoirs relatifs aux pratiques managériales, de découvrir une politique environnementale pionnière. L’héritage suédois est très fort chez IKEA ; il vient du Smaland, ville natale de son créateur Ingvar KAMPRAD , où les gens ont la réputation de travailler dur, de vivre avec de petits moyens et de tirer le meilleur parti de leurs ressources limitées. « Notre philosophie est d’offrir une vaste gamme de produits d’ameublement esthétiques et fonctionnels à des prix accessibles au plus grand nombre.Pour cela nous tentons de minimiser nos coûts, tout en respectant notre planète » mentionne Denis CARTILLIER, responsable Marketing et DD (Développement Durable) lors de l’exposé oral fait en tout début de matinée. Ainsi, tous les produits sont suivis depuis la source jusqu’à la mise en linéaire.Pour le bois utilisé lors de la fabrication, nous missionnons des experts pour vérifier que celui-ci provient bien de forêts gérées de manière raisonnée (label PFEC). Il mentionne aussi des actions menées localement, comme les toits du cœur  pour donner un logement  entièrement rénové par leur soin, à des jeunes démunis ,en partenariat avec la ville de Dijon,ou encore les vides greniers organisés sur le parking du magasin pour faire la chasse au gaspillage et recueillir des fonds toujours injectés dans de nouveaux projets destinés à aider des personnes dans le besoin .On apprend qu’IKEA est le premier donateur d’UNICEF grâce à ses ventes de peluches.« Nous ne proposons que des ampoules LED, ce qui permet de réaliser des économies sur les factures d’électricité ( 85% en moins) », précise avec fierté le responsable « Bon filon » Fabien GAUTHERON lors de la visite du point de vente. Par ailleurs, on découvre aussi la zone de recyclage . 94% des déchets sont recyclés sur le site de Dijon.Trier n’est plus nouveau il faut maintenant réduire les déchets. Il est évident que l’intégration du DD dans une stratégie marketing peut déranger, mais ce n’était pas le sujet ce jour là. Une équipe de dirigeants a simplement partagé avec un public de jeunes  étudiants, son expérience en matière de politique environnementale.

 

 

 

 

Puis l'après midi,place à un moment plus convivial pour faire davantage connaissance au Laser Game de Saint Appolinaire.

 

 

 

   

  

Malika BINET, Johanne TISSOT, Muriel BOUCHOT

 

•La classe de Terminale STG à la rencontre d’une des plus importante multinationale jurassienne

 

Vendredi 5 avril, les élèves de Terminale visitaient la « Maison de la Vache qui Rit  » à Lons le Saunier, visite guidée axée sur la communication, le marketing, l’économie et le management.

D’extérieur le bâtiment contemporain interpelle les jeunes, car en plus de son architecture innovante, il intègre un grand nombre de principes de Haute Qualité Environnementale : charpente en bois, éclairage à basse consommation, panneaux photovoltaïques... ll est donc bien écologique.

 

Puis à l’intérieur, le mur végétal surprend encore. La guide commence par expliquer l’histoire du groupe Bel à Orgelet. La fabrication du fromage fondu est bien détaillée, son packaging aussi (la languette la plus célèbre pour les enfants), même la boite de fromage qui représente une fois découpée, le général De Gaulle (clin d’œil au cours d’histoire). La publicité grâce aux différentes affiches retrace plusieurs années d’histoire, (origines et secrets de la marque) c'est toute la saga familiale et industrielle qui y est présentée. Les films publicitaires récents en 3 D et anciens « trop typé, trop gras, trop maigre » attirent le regard des élèves, et les glaces déformantes en font rire plus d’un. Les produits dérivés sont également présents et les partenariats auxquels tient la marque aussi. Bien sûr le coté marketing est largement mis en valeur mais aussi le côté financier et management de l’entreprise. Surtout comme multinationale où les jeunes sont surpris d’apprendre qu’il y a autant de lieux de fabrication et surtout de pays de vente (+ de 120 pays) avec à chaque fois un gout différent adapté aux consommateurs locaux. Et bien évidemment, le groupe Bel clé réalise d’importantes ventes grâce aux marques Kiri, Leerdammer, Boursin, etc. 

Cette journée a énormément plu et demande à être renouvelée.

Les enseignants de Management des organisations, Economie Droit et Mercatique

Nadine Bergeret Jean Michel Duval

 

 

 

 

  • 19 novembre 2012 : don du sang à Jeanne d'Arc

Les élèves de la Jeanne ont donné leur sang

 

Merci à tous de cet acte de générosité

 

Une trentaine d’élèves, des enseignants et personnels du lycée Jeanne d’Arc se sont présentés pour la collecte du sang le lundi 29 novembre 2012 entre 8 et 11 heures.

Nos élèves ont effectué cet acte de générosité et de solidarité avec beaucoup de détermination et de courage. Ils sont conscients que cet acte va permettre de sauver de nombreuses personnes accidentées ou malades.

C’est un acte irremplaçable puisqu’il n’existe pas de traitement capable de se substituer au sang humain et notre lycée a permis la collecte de 25 poches sanguines.

Les élèves qui n’ont pu effectuer cet acte étaient déçus et ont décidé de se rendre à la prochaine collecte qui aura lieu à l’Oppidum.

Cette matinée s’est déroulée dans une ambiance très conviviale et la collation a permis aux élèves de pouvoir discuter de cette expérience qu’ils ne regrettent pas.

Merci à tous pour votre implication dans cet évènement.

 

Johanne Tissot

[voir article de presse lié]

 

                                                                                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  • A l’école Jeanne d’Arc, les grands apprennent aux petits…

 

 

 

Lundi 20 février 2012  la classe de CM2 s’est déplacée sur le site Eurojeanne qui accueille la filière STMG ( Sciences et Technologies du Management et de la Gestion) et le BTS Négociation Relation Client.

Les TICE ( technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement ) sont très présentes dans ces formations.

Les élèves de la classe de première STMG et de première année du BTS  attendaient les enfants. Ils allaient endosser le rôle de tuteurs durant une après-midi.

Si la plupart des élèves découvrent aujourd'hui l'ordinateur et l'internet dans le cadre familial, l'école ne saurait pour autant se désintéresser des nouvelles technologies. En effet, elle se doit de transmettre aux élèves les instruments d'analyse et les réflexes nécessaires à un bon usage des technologies de l'information et de la communication. Dans la mesure où nos enfants sont confrontés de plus en plus jeunes à ces nouvelles technologies, il est nécessaire que cette « éducation numérique » puisse être engagée dès l'école primaire

L'Éducation nationale a pris la mesure du défi et a choisi d'inscrire la maîtrise des technologies usuelles de l'information et de la communication au nombre des connaissances et des compétences que les élèves doivent maîtriser à l'issue de la scolarité obligatoire. Cela suppose bien entendu de commencer à former mais également d'évaluer tous les élèves dès l'école primaire. Ainsi, à  l’issue du CM2, tous les élèves doivent avoir validé le « B2i-Ecole » ( brevet informatique et internet).

Durant cet atelier, les grands ont échangé, validé une partie de ces compétences avec le plus grand soin. Les professeures responsables du projet avaient formé et préparé les tuteurs. Pour récompenser petits et grands, un diplôme a été remis .

Une expérience bénéfique pour tout le monde, une autre façon d’apprendre, de former en responsabilisant et suscitant la volonté de transmettre et de partager.

Malika BINET et Johanne TISSOT.

 

 

 

Aujourd’hui, c’est moi qui raconte !

 

 

Partons à la découverte des mots pour le plaisir de lire, d’échanger et parfois même de retrouver les plaisirs de lire de notre enfance…

Témoignages :

« Je me souviens lorsque maman me racontait des histoires avant d’aller me coucher… »

« Je me souviens à l’école, notre instituteur nous racontait des contes. Nous étions tous assis autour de lui. Nous étions absorbés par ses histoires ! »

Alors retrouvons ces plaisirs parfois disparus…

 

Aujourd’hui, c’est moi raconte !

  1. Je choisis un conte qui me plait
  2. Je m’entraîne à le lire à voix haute de manière expressive, audible et vivante
  3. Je mets en scène ma lecture avec le regard, les gestes mais aussi un objet qui sort de l’histoire
  4. Je prépare de confortables et chaleureuses conditions de lecture. Bon ! C’est vrai pour le feu de cheminée en classe, c’est râpé ! Mais je peux diffuser une image virtuelle, apporter des coussins, des couvertures, une boisson chaude, des petites douceurs.
  5. Et hop ! c’est parti ! je lis mon conte à mes camarades. Mon objectif ? Les prendre par la main et les emmener loin, très loin…

Retrouvez prochainement sur le blog http://lewebpedagogique.com/prixarcourt/,  une bibliographie des plus beaux contes lus et quelques photos…

 

Claire GIRARDET

 

……..de la mercatique humanitaire

 

 

Nous nous sommes portés bénévoles au restaurant du cœur de Champagnole.
A notre grand regret, le restaurant n’a pas de tâche actuellement à nous confier car un grand nombre de bénévoles œuvrent déjà pour cette association et sont très actifs.
Ainsi, le responsable Monsieur Perrier souhaite nous accorder du temps dans les locaux du restaurant ce vendredi 17 Décembre pour nous expliquer le fonctionnement.
Que ce soit la collecte de nourriture, les dons, les remontées d’informations sur le département puis sur Paris tout nous sera expliqué. De même, nous recevons dans nos boites aux lettres des demandes de don auxquelles nous portons désormais plus d’attention. On se rend compte que le marketing n’est pas uniquement commercial mais aussi institutionnel et humanitaire et peut aider les plus nécessiteux.
Il est important de savoir que c’est dans une ambiance conviviale que les bénéficiaires sont accueillis grâce à des bénévoles souriants, chaleureux et forts sympathiques.
Nous aurions aimé aussi participer au concert des enfoirés à Lyon en Février 2012 mais hélas nous n’avons pas obtenu de place. Nous nous contenterons de le suivre à la TV.
Aussi, en cette veille de Noël, n’oublions pas de partager, d’être philanthrope, de faire de l’empathie et d’aider son prochain ou son voisin.
 
Les élèves de Terminale STG Mercatique
Rhislaine, Yann, Elise, Yannick, Lucie, Marion, Maéva, Alexis, Nassim, Quentin, Gaétan, Kévin, et Madame Bergeret

 

 

 

• Projet de la classe de terminale MERCATIQUE

 


Dans le cadre d'un projet, la classe de Terminale STG Mercatique se rend à l'enseigne Intermarché pour illustrer le cours relatif à la distribution.

  

Les élèves observent le fonctionnement d'une grande surface, les produits mis en place dans les linéaires, la signalétique des différents univers et rayons, les produits « saveurs du monde » et surtout ceux issus du commerce équitable.

Les techniques de marchandisage et de promotion leur aient expliquées. A cet effet, une dégustation de produits locaux illustrait une de ces techniques.

Les élèves s'aperçoivent aussi que l'aspect économique, financier et informatique prédomine dans la grande distribution, que rien n'est laissé au hasard - tout est histoire de stratégie marketing.

Enfin, leur mission est d'effectuer chacun un relevé de prix sur un produit donné, de noter les différentes marques, leur place occupée dans le rayon.

Outre, le travail préparatoire réalisé avant cette sortie, un débriefing en classe s'impose dès le lendemain.

Rien de tel qu'une action comme celle-ci pour que l'élève se rende compte par lui-même que la réalité du terrain ne correspond qu'à la théorie étudiée en cours et vice ne versa.

 

 

 

 

Nadine Bergeret

•Action "Un Jour, un BOSS"

 

  

 

Dans le cadre d'un stage « Un jour, un Boss », j'ai été accueillie le lundi 14 mars 2011 par l'entreprise Lacroix Emballages qui est spécialisée dans la fabrication d'emballages alimentaires en bois, en carton et plastique. Ce groupe est implanté en Pologne, Roumanie, Allemagne, Belgique, Canada, dans l'Iowa et possède 10 entreprises en France. Le siège historique est situé à Bois d'Amont et le service informatique est décentralisé sur Lons le Saunier.

J'ai été reçue par Mr Julien Lacroix, responsable d'un service de 7 informaticiens. Il m'a présenté les différents travaux effectués par son service comme le logiciel de maintenance à distance des réseaux des différents sites, le logiciel de traçabilité, le PGI, les outils de développement la téléphonie mobile... J'ai pu également rencontrer les autres membres du service qui m'ont parlé de leurs parcours professionnel. Ils ont été embauchés après un BTS ou IUT informatique. Un ancien de mes élèves de terminale Informatique travaille dans ce service.

Le lundi après-midi Mr Lacroix Julien est venu présenter aux élèves de terminale GSI et première STG son métier. Ils ont pu découvrir les différentes facettes de ce métier. Les informaticiens peuvent travailler sur les réseaux, la programmation, la création de sites... C'est un métier très relationnel puisqu'il faut constamment être à l'écoute des besoins des membres des différents services de l'entreprise.

En conclusion, c'est un métier qui peut s'exercer dans une entreprise ou dans une société de services. Dans ce dernier cas, l'informaticien sera amené à travailler pour différents clients et aura parfois l'occasion d'exercer son métier sur toute la France et dans d'autres pays.

Je remercie Bruno Lacroix PDG du groupe Lacroix emballages d'avoir accepté de me recevoir, Julien Lacroix qui m'a accordé beaucoup de temps et a su motiver nos élèves et les conforter dans le choix de leur métier ainsi que tout le service informatique de Lons le Saunier pour son accueil chaleureux.

 

Johanne Tissot

 

• L'association sportive

 

Association sportive Jeanne d'Arc ChampagnoleComme tous les ans, l'association sportive du centre scolaire Jeanne d'Arc a inscrit un grand nombre d'élèves au collège et au lycée. Plus de 36% des collégiens sont licenciés à l'AS (statistique supérieure à la moyenne nationale), motivés par la pratique et la diversité des activités physiques proposées chaque mercredi. En effet, des sports collectifs (basket, hand-ball, rugby, foot) en passant par les activités de plein air (ski, VTT), les sports individuels (athlétisme, gymnastique) et les sports de raquette, toutes les motivations sont sollicitées !

Association sportive Jeanne d'Arc Champagnole 

 

Les élèves participant à l'AS ont également la possibilité de s'inscrire en janvier à un raid de ski de fond organisé par les professeurs d'EPS sur 3 jours dans le Haut-Jura. Une sortie en fin d'année au lac de Chalain est également organisée : les élèves peuvent découvrir le tir à l'arc, l'acrobranche ainsi que de nouvelles activités dans un cadre sympathique et convivial !

 Association sportive Jeanne d'Arc Champagnole

 

Plusieurs élèves sont à l'honneur en ce début d'année. De très bons résultats sont enregistrés et la participation des élèves ne cesse de croître !

Le 6 octobre 2010, 25 participants passionnés de rugby ont concouru lors de la « Fête du rugby » organisée à Dole.

 

Les résultats sont très encourageants: les Benjamins Garçons sont 5e sur 10 équipes, les Minimes Filles 3e exequo, les Cadettes Filles terminent 2e dans la poule "débutant" et les Minimes Garçons sont 1ers, dans la poule "confirmé" ce qui représente déjà un bon niveau. Les MG de Jeanne d'Arc ont donc eu le plaisir, sous un soleil radieux, de remporter une belle coupe pour leur réussite.

 

                                                                                                                                           Les professeurs d'EPS

 

 

 

  

 

 

© 2011-2017 Groupe Jeanne d'Arc • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales